Publié dans Sport

Barea de Madagascar - Nicolas Dupuis signe enfin son contrat

Publié le mardi, 05 mars 2019

Nicolas Dupuis, ancien staff de l’équipe nationale malagasy, devenu sélectionneur le mois de mars 2017, accusait des mois d’arriérés de salaire. Il a finalement touché la totalité de son dû et a signé son contrat mardi 5 mars après 2 ans de carrière à la tête de l’équipe nationale malagasy. « Forcément, c’est plus facile de travailler sur quelque chose de très saine et tracée. Et je remercie madame la présidente d’avoir réalisé ce contrat », a dit Nicolas Dupuis.

En mars 2016, tout en restant l'entraîneur d'Yzeure,  Nicolas Dupuis intègre le staff de l'équipe de Madagascar avant d'être nommé sélectionneur après le départ d’Auguste Raux le 10 mars 2017 par Ahmad, ancien président de la Fédération malagasy du football, l’actuel président de la Confédération Africaine de Football. Il quitte alors son poste d'entraîneur de l'As Yzeure.

Au total, les arriérés atteignaient des mois. Une situation aggravée par l’absence de contrat de sélectionneur, alors que l’ancien joueur de l’As Yzeure a pris ses fonctions depuis plus de 2 ans. Après une modeste carrière de joueur dans les divisions amateurs à Souvigny, Yzeure, Cournon, Beaumont et Thiers1, Nicolas Dupuis devient entraîneur-joueur de l'As Yzeure en août 1996. Sous ses ordres, les Barea de Madagascar  ont remporté une bataille épique contre le Soudan (3-1) à Khartoum. Une équipe qui n’a jamais perdu une seule rencontre en 14 ans à domicile. Il est l’homme qui a rompu ce sort.

Depuis 2 ans où il a dirigé cette équipe, les Barea de Madagascar n’ont enregistré que deux défaites dont une contre le Kosovo (0-1) en match amical et une contre le Soudan (3-1) lors de la cinquième journée de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019) laquelle se déroulera en Egypte du 15 juin au 13 juillet. Le 16 octobre 2018, il réussit un exploit historique en qualifiant les Barea pour les phases finales de la CAN 2019 à l'issue de la quatrième journée des phases de qualification.

Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Visite du Président Rajoelina à Toamasina - L’excès de zèle du préfet fait jaser !
  • Nécrologie - Manandafy, le bouillant politicien n’est plus
  • Parc industriel à Moramanga - « Je ne reculerai pas pour l’intérêt de la Nation », dixit Andry Rajoelina
  • Troisième Arrondissement - Anyah brigue un second mandat de député
  • Jardin d’Antaninarenina - Vendu à des fantômes !
  • Gouvernement - Ntsay Christian Deux ministres obligés de démissionner
  • Crash d’un Boeing d’Ethiopian Airlines - Psychose à Madagascar
  • Ile Maurice - Visite diplomatique et économique du Président Andry Rajoelina
  • Jaovita Hortense Florette - « Sans la débrouillardise féminine, la population malagasy n’aurait pu vivre normalement »
  • Suspicions de détournement - Deux anciens ministres auditionnés au BIANCO

La Une

Editorial

  • Assainissement et non règlements de comptes !
    La traque des auteurs de magouilles continue et s’intensifie même. Les interceptions s’amplifient et ne font aucune distinction ni un « deux poids, deux mesures ». Tous les anciens dignitaires ayant commis des malversations (conseillers spéciaux, ministres, Dg ou autres, des opérateurs économiques, ...) passent à la trappe. Les mesures de rétorsion contre toutes les formes d’exaction portant atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation sont diversement appréciées auprès de l’opinion et de certaine classe politique. Pour les « ennemis » du régime, en place, il ne s’agit ni moins ni plus que de vilains actes de règlements de comptes. Les principales cibles étant, pensent-ils, les anciens dignitaires du pays. Selon les commentaires véhiculés à travers certains quotidiens de la place et par réseaux sociaux interposés, la nouvelle équipe dirigée par Andry Rajoelina  s’acharne, sans ménagement, contre les membres influents de l’ancienne équipe au pouvoir, et cela, pour leur rendre la monnaie de la…

A bout portant

AutoDiff