Publié dans Sport

Football- Pro league - Une nouvelle compétition voit le jour

Publié le vendredi, 11 octobre 2019

Une nouvelle formule de compétition vient de renforcer le calendrier de compétition de la Fédération malagasy de football. Il s’agit de la Pro league. Une compétition nationale qui déterminera le futur champion de Madagascar 2019. Ladite Pro league, organisée par l’association des Clubs de Football Elite de Madagascar (CFEM) est dirigée par le président du club Fosa Juniors, Arno Philip Steenkist.   L’Association est mandatée par la FMF pour toute organisation, communication et marketing de la compétition. Malgré tout, les licences et transferts des joueurs restent l’engagement de la Fédération. Un transit vers la professionnalisation du football malagasy. La FMF délègue la CFEM pour l’organisation de la Pro League pour un mandat de 4 ans.  « C’est un grand jour pour le football malagasy. J’avais des craintes que l’exploit de Madagascar à la CAN ne soit éphémère. C’est le début d’une aventure. L’établissement de cette nouvelle formule est un grand ouf de soulagement pour moi. Allons ensemble vers le professionnalisme. Il faut qu’on soit cohérent sur ce qu’on fait et il faut qu’on l’aboutisse », avance Nicolas Dupuis, le directeur technique national de la FMF. C’est une nouvelle compétition phare à Madagascar qui regroupe 12 meilleures équipes. 

Elles joueront entre elles en Match aller/ retour durant 22 journées. 132 matches seront programmés à partir du 11 octobre prochain jusqu’au 21 juin 2020. Les équipes concernées sont les huit équipes de la D1 National. A savoir, Fosa Juniors, CNaPS Sports, Zanakala FC, 3FB Toliara, FCA Ilakaka, As Adema, Ajesaia. Ces clubs seront renforcés par les deux nouveaux venus de la D2 National, les deux finalistes dont Club M Mananara Nord et Tia Kitra Toamasina. CFEM a également intégré dans la liste des compétiteurs deux clubs COSFA et Elgeco Plus en partant sur le principe de performance. Ces deux équipes sont les mieux positionnées dans le classement pondéré des clubs s’étalant sur 5 saisons de 2015 à 2019.
 Projet présidentiel
 La Pro league entre dans le cadre du projet présidentiel pour promouvoir le sport malagasy. En tout cas, elle mènera le football sur la bonne voie. « C’est l’aboutissement d’un travail d’équipe. La fédé ne sera jamais contre des initiatives qui a pour but d’améliorer le football malagasy. Espérons ainsi, l’amélioration de notre niveau technique à travers cette compétition», explique Raoul Arizaka Rabekoto, président de la FMF. A la fin de la saison, la dernière équipe au classement sera reléguée en Ligue des Champions. Les deux premiers de la ligue des Champions disputeront les barrages contre les 10e et 11e équipes du général pour le maintien.
 Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun

La Une

Editorial

  • La canicule
    La chaleur aux températures caniculaires, au propre comme au figuré, frappe. Après avoir « douché » par un climat de fraicheur de moins de 20°C le pays la semaine passée, on subit l'escalade des températures près de 30°C le week-end dernier. Des chaleurs ambiantes suffocantes et cruelles surtout pour les enfants en bas âge, et les personnes âgées. Dérèglement climatique impose ! Madagasikara, de par sa situation géographique, s'expose frontalement aux aléas nuisibles du réchauffement climatique. Les caprices du phénomène naturel El Nino sévissent de plein fouet. Il appartient aux gouvernants, les responsables de l'environnement, de dicter les mesures et les comportements à suivre de telle manière que chacun respecte la sauvegarde du domaine environnemental.

A bout portant

AutoDiff