Publié dans Sport

Lutte-Championnat de Madagascar - L’Afrique comme enjeu

Publié le vendredi, 10 janvier 2020

Jour J. Pas moins de 100 lutteurs en découdront durant l’unique journée du championnat de Madagascar 2019. Ils sont issus de quatre ligues régionales, à savoir Analamanga, Atsinanana, Boeny et Ihorombe. Les jeunes devront sortir le grand jeu  pour mériter leur place au sein de l’équipe nationale qui défendra le fanion malagasy au championnat d’Afrique  en Algérie à la fin du mois de février.

 

Championnat  de Madagascar de lutte juniors et seniors. L’enjeu de ce sommet national servira, selon la Fédération malagasy de lutte (FML), dirigée par Mamitiana Raveloson, de tests pour les athlètes susceptibles de composer l’équipe nationale, en vue du rendez-vous continental. «La compétition sera une étape importante. Il y a ceux qui voudront justifier leur place dans la sélection nationale, ceux qui chercheront à se confirmer et d’autres qui visent des titres », a affirmé MamitianaRaveloson,  président de la FML.

Ce rendez-vous sera  également marqué, en guise d’ouverture d’une saison, par la course à la qualification olympique. Non seulement la compétition se disputera en une seule journée mais la nouveauté de cette année sera l’application d’un nouveau style de combat, l’épreuve « AlyshKurash», ou « lutte à la ceinture », un style de lutte droite et réglementée par la Fédération internationale de lutte ceintures d’Alysh (IFWBA). Dans ce style, les compétiteurs portent des pantalons, des vestes et des ceintures et doivent en tout temps tenir la ceinture de leurs adversaires qu’ils doivent jeter sur le tapis. « Cette année, nous allons nous consacrer sur ce style de lutte. Madagascar a du potentiel si on en conclut après sa double participation aux deux derniers mondiaux de Kirghizstan et d’Arabie Saoudite », souligne Mamitiana

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle
  • Soavimasoandro - L’Etat redonne le terrain au rugby
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Résultats d’un audit attendus

La Une

Editorial

  • En selle !
    Les procédures d’usage de passation de service ayant été effectuées dans la journée d’hier jeudi 16 janvier, Franck Naina Andriantsitohaina, le nouveau maire élu, prend quartier à l’Hôtel de ville d’Analakely, le siège de la Mairie de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). Il donne l’image réelle de quelqu’un, prêt pour un long périple d’une passionnante et noble aventure, qui monte en selle d’un « deux-roues ».  

A bout portant

AutoDiff