Publié dans Culture

Slam - Hoptimus représentera la Grande île pour la Coupe du monde

Publié le vendredi, 29 avril 2022

Un slameur malagasy du nom d’Olivier Tsisarotra, alias Hoptimus défendra les couleurs du drapeau malagasy lors de la Coupe du monde qui se disputera au mois de mai. Notre représentant se dit être prêt pour ce concours international de slam qui aura lieu du 23 au 29 mai prochain au Cirque électrique à Paris. A noter que notre challenger a déjà été couronné champion national individuel grâce à son talent et sa brillance.

Olivier Tsisarotra est originaire de la ville de Betsimisaraka. Il est atteint du virus du slam depuis son enfance. Mais ce n’est qu’au milieu de l’année 2011 qu’il a commencé à se consacrer au slam et à la poésie. Après sa participation à la Coupe nationale de slam, Hoptimus est devenu le lauréat de Madagascar pour concourir à cette Coupe du monde. Depuis l’annonce de sa participation à ce concours international, des messages d’encouragement envahissent les réseaux sociaux, notamment sur Facebook.

A titre de rappel, la Coupe du monde de slam-poésie est un rendez-vous annuel qui vise à donner aux meilleurs slameurs venant de différents pays la possibilité d’exposer leur talent. Les artistes pourront se produire a capella sur scène dans les langues qu’ils veulent devant un jury composé habituellement de plusieurs personnes. Cependant, toutes les œuvres seront traduites en français et en anglais. Cette année, la festivité accueillera plus d’une vingtaine de pays, entre autres Madagascar, le Brésil, le Maroc, la France, le Canada, l’Italie, le Japon, l’Israël, la Côte d’Ivoire, l’Ecosse, le Mali, la Hollande, le Danemark, l’Angleterre,…

Le grand rendez-vous des poètes du monde entier sera donc à Paris. Bon nombre de slameurs vont oraliser leur poésie devant un public international. A noter que Madagascar se trouve dans le groupe du Japon (Hironobu), Italie (Lorenzo Maragoni), Québec (Monique Hendriks) et de la Hollande (Lounat).

Sitraka Rakotobe

 

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff