Publié dans Dossier

COVID-19 - La performance de Madagascar décryptée par un scientifique

Publié le mardi, 29 septembre 2020

Suite à l'interview exclusive sur pandémie de la Covid-19 qu'il nous a accordée avant-hier (cf. notre édition du lundi 28 septembre dernier), le statisticien démographe, Tovonanahary Rabetsitonta, a accepté de nous livrer d'autres données chiffrées - celles concernant la période allant de juillet à septembre, soit 87 jours - lesquelles attestent, s'il en était encore besoin, l'efficacité dont Madagascar a fait preuve dans la gestion de cette crise sanitaire mondiale. Aux notions plus ou moins techniques qui, même illustrées par des graphiques déjà expressifs, peuvent être déroutantes pour le citoyen lambda, ce maître de conférences à l'université d'Antananarivo apporte des explications pertinentes qui, dans la foulée, permettent de mieux comprendre les faits et appréhender les perspectives dans la Grande île. 

Le taux d'incidence journalière indique l'intensité par jour de la pandémie. Le pic maximal était atteint le 17 juillet 2020 où ce taux d'incidence ou taux de positivité a atteint 79%.  Sur 100 individus testés, 79 sont confirmés positifs.

En fait, le coronavirus se propage avec plusieurs pics mais en "decrescendo".  La courbe tendancielle polynomiale à 6 degrés montre 3 pics en diminution continue : le 17 juillet 2020 à 79%, le 27 juillet 2020 à 59% et le 6 août à 37% .

Depuis le 7 août 2020, le taux d'incidence journalière est descendu à moins de 20%, et actuellement il tourne autour de 10%. Ce taux d'incidence est descendu même à 4% le 13 septembre 2020.

La courbe de tendance montre donc un taux d'incidence journalière se situant entre 5% et 10%. 

Le taux d'incidence cumulée (TIC) retrace d'une manière précise la tendance lourde de la propagation du virus. La courbe de tendance du TIC est approchée par une parabole montrant bien la branche en décroissance après un summum. D'après les statistiques, ce summum était atteint le 30 juillet avec 26% de niveau du TIC. 

Il est donc à retenir le taux d'incidence de 25% comme le seuil d'alerte précoce dans le système de veille de la pandémie.

Actuellement Madagascar montre un taux de guérison de coronavirus de plus de 90%, sur 100 individus confirmés positifs en traitement, plus de 90 sont guéris. Nous pouvons donc déclarer que Madagascar possède un protocole thérapeutique efficace pour guérir la Covid-19. Il est intéressant de consigner ce protocole pour l'améliorer dans l'avenir pour plusieurs expérimentations cliniques.

Ce taux de guérison a dépassé les 50% le 20 juillet 2020 pour s'accélérer rapidement et atteindre le maximum de 94% le 27 août 2020. Il diminue légèrement du fait de la sortie des guéris de la cohorte des confirmés en traitement.

Le taux de létalité ou de mortalité parmi les cas confirmés positifs est généralement faible tournant autour de 1,40%. Le fait que ce taux de létalité augmente légèrement provient du traitement des individus vulnérables et des formes graves.

Quand Ro>1, la pandémie est en pleine expansion, quand Ro=1, la pandémie est stable, quand Ro<1 la pandémie est freinée et en situation de recul.

Epousant l'évolution du taux d'incidence journalière, la vitesse de propagation de la pandémie mesurée par Ro montre plusieurs pics.

Le 7 juillet 2020, le pic maximum de 1,12 a été atteint par Ro, dénonçant une accélération de la vitesse de propagation de la pandémie.

Trois autres pics en diminution constante l'ont suivi : le 11 Juillet à 1,07, le 16 juillet à 1,06 et le 22 juillet à 1,04 .

Depuis le 7 août 2020, Ro est continuellement en-dessous de 0 montrant une courbe de tendance moins accidentée.

Il est donc permis d'affirmer que Madagascar a su maîtriser l'expansion de la pandémie.

Dossier réalisé par Hery Mampionona

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff