Publié dans Economie

Filière vanille - La Région d’Anosy reprend du poil de la bête

Publié le mardi, 15 juin 2021

Miser sur la qualité. C’est sur ce leitmotiv que la campagne de vanille pour la Région d’Anosy a été lancée avant-hier dans la Commune de Mahatalaky. Selon un producteur local, « la plateforme d’Anosy ne peut pas encore rivaliser avec les autres en terme de qualité dans la mesure où elle n’a été remise en marche que depuis quelques années. Cependant, il s’agit pour nous de garder la qualité qui a fait notre renommée, et cela de manière à entamer une campagne fructueuse ».

 

La Plateforme régionale de concertation et de pilotage de la filière vanille ou PRCP Anosy a été relancée en 2018. La Région présente une potentialité non négligeable d’au moins 50 tonnes de vanille verte, soit quelque 15 tonnes de produits exportables par an, selon le résultat des observations effectuées lors de cette relance de la plateforme. Pour cette Région, la mise en place d’un projet de partenariat avec l’ONG Sahanala a permis à 260 producteurs de vanille de trouver preneur pour leur récolte. L’idée étant de maintenir la qualité de production tout en recherchant de nouveaux débouchés dans un esprit de durabilité.

Convaincante

Selon notre producteur, « La première campagne "test" de l’année dernière, pour 1,5 tonnes de vanille verte, a été très convaincante en terme de qualité avec 80 % de gousses longues, chacune mesurant 11cm avec un taux de vanilline moyen de 2,2 ». Grâce à ce partenariat avec l’ONG, l’augmentation de la demande en produit agricole au niveau local sera aussi un levier économique pour ce futur bassin de production. Connu pour être l’un des principaux exportateurs de vanille en agriculture biologique et commerce équitable, l’ONG Sahanala compte également s’ouvrir à d’autres productions dans la Région comme celle de baie rose, une autre opportunité pour améliorer la résilience des producteurs.

Dans ces partenariats, les producteurs sont actionnaires de l’entreprise Sahanala. Pour ce faire, l’installation d’une usine de transformation est envisagée en dehors des zones de commercialisation habituelles, de quoi réjouir les producteurs de ces Communes rurales. Mais en attendant, la préparation de la vanille pour cette campagne s’effectuera comme l’année dernière, notamment sur le site d’Ampasimena, dans le bureau de l’unité de gestion de l’aire protégée et au plus près des producteurs. En somme, pour cette année, la Région d’Anosy enregistre ces quelque 200 producteurs, une production estimative de 1,5 tonne de vanille verte pour la zone nord de la Région, ainsi qu’une majorité de parcelles jeunes encore non productives. Et dans cette même optique de développement de la filière, Sahanala s’impose comme objectif d’atteindre 56 tonnes de vanille verte pour 650 producteurs d’ici 5 ans.

Hary Rakoto

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff