Publié dans Economie

Caisse nationale de prévoyance sociale - Quand la communication contribue à la promotion de l'excellence

Publié le mardi, 22 janvier 2019

Une entité méritante. La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) vient d'obtenir un certificat international de l'excellence attribué par l'Association internationale de sécurité sociale. Il s'agit, rappelons-le, d'une récompense internationale accordée suite aux efforts déployés par la Caisse pour promouvoir la sécurité sociale à Madagascar. En fait, le taux de couverture sociale dans le pays reste encore faible malgré les multiples activités entreprises, d'où la nécessité de les renforcer. Pour y arriver, la CNaPS mise sur la communication. La mise en œuvre de ses diverses politiques relatives à la redevabilité, la transparence, l'accessibilité, la sécurité sociale et l'excellence font désormais partie de sa politique de communication pour 2018 - 2022.

Cette stratégie de communication a été mise en place lors de la réunion des « cadres » de la Caisse à Vontovorona, du 14 au 18 janvier dernier. Une rencontre biannuelle qui a vu la participation d'une centaine de « cadres », composés notamment par les membres de la Direction générale, les chefs de service, les délégués du directeur général, les chefs d'antennes mais aussi un expert en communication, en dehors de la Caisse. Outre les sessions plénières, les quelques jours de réunion étaient un moment de débat, de concertation où tout le monde a pu s'exprimer librement. 77 critiques ont été reçues et plusieurs points positifs ont été recueillis à l'exemple de l'amélioration de la communication interpersonnelle et interne, la relation avec les employeurs et travailleurs affiliés, la communication avec les non-affiliés, les travailleurs indépendants, les prescripteurs et les médias.

Après la réunion à Vontovorona, les 700 agents et cadres de la CNaPS ont rejoint la Région d'Itasy pour distribuer des produits de première nécessité (PPN). Cette action sociale a été menée au profit des personnes âgées et des gens démunis issus des 5 « Fokontany » de la Commune urbaine de Miarinarivo. C'était également une occasion de présenter à la population de Miarinarivo les trophées obtenus par CNaPS Sport Football qui a gagné le titre de Champion de Madagascar. Par ailleurs, les personnels ont effectué un reboisement à la montagne d'Ambohidray, Fokontany d'Antanambao Sud à Miarinarivo. Cette action citoyenne, dans le cadre de la « Responsabilité sociétale de l'entreprise » (RSE), se fait chaque année. Cette fois-ci, 5 500 arbres sont été mis à terre par les caissiers issus du siège, des délégations régionales et des antennes réparties dans tout Madagascar.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff