Publié dans Politique

Président Andry Rajoelina - Défi national pour planter 40 millions de jeunes arbres par an !

Publié le dimanche, 03 mars 2019

40 000 ha par an à couvrir d'arbres, tel est le défi lancé par le Président Andry Rajoelina lors du lancement de la campagne de reboisement, samedi, à Analameva-Antsirinala, Moramanga sur les terrains du Fanalamanga. Pour atteindre cet objectif, le Chef de l'Etat suggère la plantation annuelle d'un minimum de 40 millions de jeunes pousses. Il a également annoncé qu'une nouvelle technique sera utilisée pour les régions enclavées ou difficilement accessibles par le biais de drones qui disperseront les jeunes plants par voie aérienne.

Le Président de la République a ainsi sollicité la participation de tous les citoyens, chacun à leur niveau, dans ce défi national de reboisement du pays. « Plantons des arbres aujourd'hui pour assurer l'avenir des prochaines générations », a - t - il lancé tout en soulignant que le geste n'est pas de se limiter à la plantation de jeunes plants mais en contribuant à leurs préservations. « Nous pouvons relever le défi de faire de Madagascar le poumon de l'océan Indien si chaque citoyen plante au minimum 10 plants par an. Nous détiendrons alors le premier rang de la protection de l'environnement ainsi que le reboisement », a déclaré le numéro un de l'Exécutif. Pour relever ce défi, 2,5 milliards issus du budget de l'Etat ont été alloués au ministère de l'Environnement. Les jeunes plants seront ainsi fournis par l'Etat.

Des sanctions pour les auteurs de feux de brousse

« A l'international, Rio de Janeiro, qui est considéré comme le poumon du monde, projette de planter 73 millions de jeunes plants d'ici 2023. La fondation Yves Rocher, quant à elle, ambitionne de planter 100 millions d'arbres d'ici 2020. Nous pouvons les surpasser et nous pouvons être le numéro un si nous travaillons main dans la main pour atteindre nos objectifs », a déclaré le Président de la République.

Il n'a pas manqué d'aborder le fléau des feux de brousse qui a largement accéléré la déforestation à Madagascar. « Ceux qui brûlent nos forêts déshonorent notre patrie car ils brûlent la terre de nos ancêtres. Des sanctions exemplaires conformément à la loi leur seront appliquées », a fermement prévenu le numéro un du pays. Des sensibilisations massives seront menées contre les feux de brousse et des mesures d'accompagnement seront mises en place pour les planteurs pour éviter les cultures sur brûlis. Le Chef de l'Etat n'a pas manqué de faire la promotion de l'éthanol - un cheval de bataille de son épouse - pour réduire l'utilisation voire substituer le charbon de bois.

« Couvrir Madagascar de forêts » tel était le thème de cette campagne de reboisement pour l'année 2019-2020. Jeunes scouts, étudiants, militaires, représentants du Gouvernement et institutions se sont joints au Président Andry Rajoelina pour cette journée de reboisement.

La Rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff