Publié dans Société

Covid-19 à Madagascar - Des enfants atteints !

Publié le mardi, 30 mars 2021

« Mon fils âgé de 2 ans et demi a récemment contracté la Covid- 19. En fait, mon mari et moi étions atteints sans connaître notre état, et l'avons contaminé. Il a toussé pendant 3 jours, avant d'avoir une forte fièvre. Après auscultation, le pédiatre a constaté qu'il suffoque et devrait être hospitalisé. Mais au final, le médecin lui a prescrit un traitement médicamenteux approprié et nous a exigé un contrôle régulier strict de son état. Il se portait mieux le lendemain et actuellement, il est guéri », témoigne M.A, mère de famille résidant dans la Capitale.

« Mon enfant avait une forte migraine, une angine ainsi qu'une diarrhée, des symptômes que les adultes contaminés chez nous ont également présentés. Son pédiatre lui a aussitôt prescrit des médicaments et après quelques jours, son état s'est amélioré », nous confie R.R, la mère d'une fillette de 10 ans contaminée du coronavirus. Comme elles, certains parents ont déjà fait face à la contamination de leurs enfants, prouvée ou non par des tests TDR ou PCR. D'autres paniquent à l'idée que leurs enfants puissent contracter le virus, notamment à l'école, au point d'arrêter de les envoyer en classe depuis la semaine dernière.

Peu de cas graves

Forte fièvre, perte d'appétit, toux sèche, nez qui coule, insomnie, diarrhée. Les enfants atteints de la Covid-19 présentent en général ces symptômes, d'après le Dr Domoina Soa Kanto Rakotonoely. Ce médecin traitant auprès d'un cabinet à Analakely reçoit en moyenne un enfant sur 10 patients traités du coronavirus, âgés de plus de 10 ans. « Des bébés de 3 ou 6 mois pourraient contracter le virus. Les résultats positifs de leurs tests le confirment. Les symptômes sont presque les mêmes que ceux de la grippe, mais il n'y a pas de cas graves comme l'atteinte pulmonaire ou neurologique chez les enfants. De plus, le taux de mortalité et d'hospitalisation des enfants s'avère moins élevé par rapport à celui des adultes », ajoute le Dr Tovo Hery Ravelomanana, pédiatre œuvrant à Antananarivo. « Dès qu'un enfant présente des signes suspects ou a été en contact avec un adulte contaminé, ses parents doivent immédiatement l'emmener chez un médecin », préconise ce pédiatre. Actuellement, davantage de parents consultent les médecins dès que leurs enfants ne vont pas bien. D'ailleurs, les établissements scolaires refusent les élèves souffrants et exigent leur carnet ou ordonnance avant leur retour en classe, ces dernières semaines.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff