Publié dans Société

Vaccination anti-coronavirus - Dernière ligne droite pour la première dose !

Publié le dimanche, 13 juin 2021

La date de péremption du premier lot de 250 000 doses du vaccin Covidshield, arrivé sur le territoire malagasy vers le début du mois de mai dernier, sera le 17 juin. La population n'a plus que cette semaine pour se faire administrer la première dose entrant dans le cadre de la première phase de vaccination anti-Covid-19.

A la date du 10 juin dernier, 94 144 personnes ont été vaccinées sur 102 940 doses utilisées. Et c'est la Région d'Analamanga qui est en tête de liste avec 40 479 doses inoculées. Si au départ, les doses ont été réservées à certaines catégories de personnes, notamment les agents de santé, au final, ces personnels de santé n'ont représenté que 12,4 % des personnes vaccinées. Par conséquent, durant les cinq premiers jours de la campagne, une très faible couverture vaccinale a été enregistrée. Cependant, la situation a vite évolué positivement, notamment avec l'ouverture de la campagne aux individus de plus de 18 ans et la multiplication des centres de vaccination. Ainsi, une forte mobilisation a été enregistrée au cours des deux dernières semaines, avec plus de 10 000 personnes immunisées en une seule journée au 29ème jour de l'administration de cette première dose.

Plus de 100 000 doses disponibles

Jusqu'à jeudi dernier, 147 060 doses n'ont pas été encore administrées. Outre les 10 860 doses en stock auprès de la Direction du programme de la vaccination élargie (DPEV) du ministère de la Santé publique, les doses restantes ont été déjà distribuées au niveau des différentes Régions. Suivant la quantité finale après le redéploiement, les autorités sanitaires malagasy prévoient encore d'écouler près de 20 000 doses jusqu'à la date butoir.

Par ailleurs, le pays assiste à une réticence de la population vis-à-vis de ce vaccin. Cela se remarque par exemple au niveau de la Région de Sofia qui a reçu 13 700 doses mais qui n'a utilisé que 1 440 d'entre elles, soit 10 % de la quantité livrée, ou encore à Alaotra-Mangoro n'ayant servi que 3 580 doses sur les 11 400 envoyées.

Il faut rappeler que la répartition des doses a été effectuée en fonction du nombre d'habitants par Région. Quant à la deuxième dose du vaccin, aucune date n'a été communiquée jusqu'à présent. Cependant, le rendez-vous donné aux personnes ayant déjà reçu la première dose débutera vers le début du mois de juillet.  

K.R. 

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff