Publié dans Société

Vaccination anti-coronavirus - Dernière ligne droite pour la première dose !

Publié le dimanche, 13 juin 2021

La date de péremption du premier lot de 250 000 doses du vaccin Covidshield, arrivé sur le territoire malagasy vers le début du mois de mai dernier, sera le 17 juin. La population n'a plus que cette semaine pour se faire administrer la première dose entrant dans le cadre de la première phase de vaccination anti-Covid-19.

A la date du 10 juin dernier, 94 144 personnes ont été vaccinées sur 102 940 doses utilisées. Et c'est la Région d'Analamanga qui est en tête de liste avec 40 479 doses inoculées. Si au départ, les doses ont été réservées à certaines catégories de personnes, notamment les agents de santé, au final, ces personnels de santé n'ont représenté que 12,4 % des personnes vaccinées. Par conséquent, durant les cinq premiers jours de la campagne, une très faible couverture vaccinale a été enregistrée. Cependant, la situation a vite évolué positivement, notamment avec l'ouverture de la campagne aux individus de plus de 18 ans et la multiplication des centres de vaccination. Ainsi, une forte mobilisation a été enregistrée au cours des deux dernières semaines, avec plus de 10 000 personnes immunisées en une seule journée au 29ème jour de l'administration de cette première dose.

Plus de 100 000 doses disponibles

Jusqu'à jeudi dernier, 147 060 doses n'ont pas été encore administrées. Outre les 10 860 doses en stock auprès de la Direction du programme de la vaccination élargie (DPEV) du ministère de la Santé publique, les doses restantes ont été déjà distribuées au niveau des différentes Régions. Suivant la quantité finale après le redéploiement, les autorités sanitaires malagasy prévoient encore d'écouler près de 20 000 doses jusqu'à la date butoir.

Par ailleurs, le pays assiste à une réticence de la population vis-à-vis de ce vaccin. Cela se remarque par exemple au niveau de la Région de Sofia qui a reçu 13 700 doses mais qui n'a utilisé que 1 440 d'entre elles, soit 10 % de la quantité livrée, ou encore à Alaotra-Mangoro n'ayant servi que 3 580 doses sur les 11 400 envoyées.

Il faut rappeler que la répartition des doses a été effectuée en fonction du nombre d'habitants par Région. Quant à la deuxième dose du vaccin, aucune date n'a été communiquée jusqu'à présent. Cependant, le rendez-vous donné aux personnes ayant déjà reçu la première dose débutera vers le début du mois de juillet.  

K.R. 

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff