Publié dans Société

Santé publique - La Commune urbaine d’Antananarivo dotée de clinique mobile

Publié le jeudi, 17 juin 2021

L’accès à la santé publique est une priorité pour le maire de la Capitale, Naina Andriantsitohaina. Outre un droit fondamental pour la population, elle figure dans le Veliranon’Iarivo. Afin de soutenir la Commune urbaine d’Antananarivo dans son programme « Santé de proximité », au niveau des Fokontany, elle a reçu une clinique mobile.

Ce matériel a été fourni par un projet conjoint de la CUA et de l'Association internationale des maires francophones (AIMF). La clinique mobile sera gérée par l'équipe de santé de la ville d'Antananarivo, dans le cadre de la réalisation du programme « Santé de proximité ». La collaboration entre l'AIMF et la CUA est axée sur la pratique de la planification familiale et l’utilisation des méthodes de contraception tandis que la CUA étend son action à la médecine générale, à travers l'utilisation de ce matériel. Le véhicule ne devra pas être utilisé pour les urgences médicales mais sera utilisé aux besoins de la population dans les Fokontany avec divers services de santé.

La clinique mobile sera utilisée dès lundi afin de renforcer les actions menées dans le programme « santé de proximité », au niveau du Fokontany d’Ambohipotsy.  Ainsi, la CUA encourage déjà tous les résidents locaux pour en profiter. « Tous les services de santé, fournis par la CUA sont toujours gratuits », soutient le directeur de la santé publique au sein de la Commune urbaine d'Antananarivo, Raharinandrasana Hajatiana.  L’opération santé de proximité pour la population se tient 2 fois par mois dans les six Arrondissements de la Capitale. Outre la consultation oculaire et générale, il y a le dépistage du   diabète et de la tension artérielle ainsi que le pesage des enfants et des nourrissons. Tous les patients ont bénéficié des médicaments gratuits, selon leur besoin.

La clinique mobile a été présentée par le maire Naina Andriantsitohaina, hier, à la Mairie d'Analakely.

 Anatra R.

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff