Publié dans Société

Accident mortel d’un jeune chinois - La conductrice en cause placée sous MD à Antanimora

Publié le mardi, 19 octobre 2021

L’affaire se rapportant sur l’accident de la circulation survenu à Mandrosoa Ivato et ayant coûté la vie à Kevin Yang, ce jeune motocycliste chinois, a été déférée au Parquet d’Anosy, hier. Le verdict tombe : la conductrice de 43 ans mise en cause dans ce drame, fut finalement placée sous mandat de dépôt à Antanimora.

 

D’après une source d’information, les mensonges que la conductrice de la Toyota Rav4 aurait avancés durant l’enquête à tous les niveaux,  aussi bien à la Gendarmerie que devant le juge d’instruction, expliquent cette décision du Parquet pour la retenir. « La dame ne cessait de bafouiller dans ses explications plutôt incohérentes du début jusqu’à la fin », commente une source. D’ailleurs, le conseil de famille de la victime a sérieusement averti, et ce, avant même le déferrement de l’affaire hier que trop de rumeurs ont été avancées pour que la personne suspecte puisse se défendre, et qu’elles étaient loin d’être convaincantes. Pire, ces mêmes rumeurs ont tenté de renvoyer la balle à un autre conducteur, celui d’une Hyundai Starex, du moins lors de l’éclatement de l’affaire. Pourtant, ce dernier n’avait absolument rien à voir dans l’accident. Pour preuve, il a été relâché après que les enqueteurs images aient visionné les images vidéo enregitrées au momentt du drame. Inutile d’ajouter aussi que la victime se trouvait encastrée sous la Toyota Rav4 après les terribles chocs qu’elle a subis. De son côté, le propriétaire de la Starex avait, lui aussi, comparu. Mais c’est par l’entremise de son avocat que sa mise en liberté avait été connue, hier.

Les proches de la victime seraient satisfaits de la décision de la Justice sans qu’ils ne l’aient exprimé officiellement, du moins au moment où nous écrivons ces lignes. La veille, c’est-à-dire lundi dernier, ils ont manifesté sur le parvis du Palais de justice à Anosy. Avec l’assistance d’une poignée d’autres Chinois et d’autres citoyens qui étaient indignés par l’attitude non-coopérative et surtout l’allégation comme quoi l’automobiliste en cause aurait obtenu une liberté provisoire, ils ont exprimé leur ardent désir de savoir que justice soit faite. On a pu voir les parents de Kevin encore accablés de douleur, en particulier sa maman.

Le drame est survenu vers 6h du matin, le 23 septembre dernier alors que le jeune Kevin Y. était sur le chemin de l’école. Lors de l’enquête, l’accusée avait demandé à visionner les images video prises par la caméra de surveillance d’un hôtel devant lequel l’accident s’est produit. Et là, il s’avérait que la Starex n’était passée à la hauteur de l’endroit qu’après quelques minutes où les faits étaient survenus. La balle est donc dans le camp de la Justice pour trancher définitivement sur le sort de la conductrice de la Toyota.

Franck R.

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff