Publié dans Société

Volontariat de réciprocité - Onze jeunes malagasy partiront en France !

Publié le jeudi, 21 octobre 2021

Issus de plusieurs organismes répartis dans les 4 coins de l’île. Onze jeunes volontaires malagasy vont prochainement partir en France pour y vivre une expérience de volontariat, en effectuant chacun une mission de 6 à 12 mois. Celle-ci se rapporte entre autres sur la promotion de la culture malagasy, le travail dans l’agriculture ou encore sur la formation sur une discipline sportive. Outre l’âge compris entre 18 et 25 ans, les expériences en animations font partie des critères requis durant la sélection de ces jeunes qui auront l’opportunité de découvrir d’autres horizons, d’après Faniry Rakotomalala, chargée d’appui au développement du volontariat auprès de France Volontaires.

 

Princia Andrianifetra fait partie des 11 jeunes volontaires qui vont s’envoler en France au mois de novembre prochain. « Mon binôme et moi auront pour mission de promouvoir la culture malagasy pour le Département de l’Ille et Vilaine en France. Pour ma part, la promotion de l’art théâtral, englobant la danse, le chant et la poésie sera privilégiée. Nous allons essayer de monter une pièce théâtrale reflétant la culture malagasy, particulièrement la culture « Sihanaka » puisque nous représentons Ambatondrazaka, de la Région d’Alaotra-Mangoro », nous confie la jeune femme. Sa mission de 9 mois dans le département parisien sera riche en échanges culturels. « L’aspect culturel de la mission m’a le plus motivée. En fait, j’ai étudié la psychologie sociale et interculturelle à l’université d’Antananarivo. Au lycée, j’ai déjà participé à plusieurs échanges culturels depuis le lycée, entre autres des rencontres de théâtre. Par ailleurs, j’ai pu côtoyer des personnes ayant pratiqué le volontariat à l’étranger durant une formation de leadership avec « Peace Corp ». Ils m’ont inspiré au point de devenir moi aussi volontaire, afin d’apporter des changements positifs autour de moi », s’exprime notre interlocutrice.

« Le volontariat international de réciprocité : une opportunité d’ouverture au monde et de participation aux ODD pour la jeunesse malagasy ». Tel est le thème de l’atelier qui s’est tenu mercredi dernier, organisé par France Volontaires. Une occasion de présenter les 11 volontaires malagasy qui vont partir en mission à l’étranger et de quelques-uns qui sont déjà rentrés. « Depuis 2010, il est possible pour les jeunes des pays accueillant des volontaires français de participer à des projets d’accueil sous statut d’engagés du service civique. Depuis 2016, une vingtaine de jeunes malagasy ont pu effectuer des missions en terre française, en dehors des 11 qui vont partir d’ici quelques semaines », informe Lovasoa Ratsimba, représentant national de France Volontaires à Madagascar. Notons que la Grande île accueille chaque année 400 volontaires étrangers, effectuant diverses missions.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff