Publié dans Société

Nouveau calendrier scolaire 2019-2020 - L’inquiétude s'installe

Publié le vendredi, 21 juin 2019

L'année dernière, à la même époque, toutes les écoles privées disposent déjà le calendrier soclaire publié par le Ministère de  l'Education Nationale et Enseignement Technique et Formation Professionnelle  pour la prochaine année-scolaire. Or, à l'heure actuelle, aucune communication s'y rapportant n'a été faite.  Pourtant, il ne reste plus que deux  mois avant la fin de cette année scolaire. Pour cette raison, une inquiétude s'installe au niveau des établissements scolaires et des parents d'élèves. « Les informations communiquées par le ministère de tutelle tardent à arriver. Nous n'avons pas encore reçu le document officiel annonçant la rentrée et les vacances.

De ce fait, différentes questions sont posées par les parents qui doivent se préparer  financièrement à la prochaine rentrée scolaire. En même temps, nous nous inquiètons également à comment notre établissement scolaire procèderait  avec  la rentrée scolaire prévue au mois de janvier. Je dois penser aux difficultés des élèves à reprendre les cours après les trois mois de vacances » enseignante et directrice d'école privée. Selon toujours ce responsable d'école, d'une manière officieuse, il prévoie ainsi de dispenser des cours entre le 15 novembre jusqu'au 15 décembre. Pour récompenser les enseignants, les parents d'élèves doivent allouer un mois de frais de scolarité en espace de cette durée poursuit-il.

Quant aux parents d'élèves, ils remettent en question cette nouvelle reforme de l'éducation. « Pour nous les parents d'élèves qui vivent de l'agriculture dans  une zone enclavée, la  rentrée scolaire coîncide avec  la période de soudure. D'habitude, une  pénurie et flambée brutale des prix parfois accentuée par la spéculation nous frappe. Avec quel moyen nous allons inscrire et réinscire nos enfants si nous  n'avons pas d'argent. De plus, les fournitures scolaires requièrent encore une  somme  assez importante » questionne un  parent d'élève. Et d'ajouter que  ce choix du dudit ministère pourrait favoriser l'augmentation du taux d'abandon scolaire notamment en milieu rural.

Recueillis par KR.

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff