Publié dans Economie

Importation d’alcool et de tabac - Les demandes d’autorisation en ligne

Publié le vendredi, 27 mars 2020

Pour faire face au Covid-19 et limiter les interactions durant la période de confinement, la Direction générale des Impôts (DGI) en collaboration avec la Direction générale des douanes a pris des mesures concernant l’importation d’alcool et de tabac. Selon un communiqué, publié hier, le dépôt préalable de la demande sur papier n’est plus obligatoire pour la validation de l’importation de ces produits, et cela à cause de la fermeture des bureaux. Toutefois, ce dossier sera exigé dès le retour à la normale de la situation. Toutefois, la délivrance d’autorisation relative à l’importation d’alcool, de produits alcoolisés et de tabac ainsi que la validation de l’Acompte sur l’impôt sur le revenu et les impôts synthétiques (AIRS) restent fonctionnelles sur la plateforme en ligne Ministères Départements et Agences de Contrôle (MIDAC). « Les informations concernant les autres produits importés tels que les produits alimentaires sont tous consultables sur cette plateforme MIDAC », avance un responsable auprès de la direction technique. Pour rappel, la plateforme MIDAC a été mise en place pour faciliter le processus de dédouanement en matière d’octroi d’autorisations, de certificats et/ou d’attestations.
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff