Dossier

Colorée et prometteuse, c'est ce qu’« annonce » la grande finale de l'édition 2020 du concours de beauté baptisé, depuis maintenant plus de 10 ans, « Miss Mister Malagasy ». Un grand événement qui met en lumière la beauté des jeunes malagasy mais également le pays, même si le concours se passe à quelque 10 000 kilomètres de la Grande île. Effectivement, il s'agit d'une des plus grandes manifestations culturelles de la diaspora malagasy en France et cette fois-ci, le bouquet final se tiendra ce samedi 2 novembre au millénaire de la Ville de Savigny le Temple. Un lieu luxueux…

Tout sur la visite du Pape François à Madagascar

Publié le jeudi, 05 septembre 2019
Historique ! La visite du Pape François à Madagascar l’est sans nul doute. 30 ans après la visite de son défunt homologue, Jean Paul II en 1989, ce déplacement du numéro un du Vatican prévu ce jour est très attendu par tous les Malagasy (catholiques ou non) et ravive les espoirs dans tous les cœurs. Alors que les préparatifs officiels vont déjà bon train – à en croire les informations communiquées de manière officielle par les autorités étatiques – l’enthousiasme est perceptible chez les simples citoyens qui s’apprêtent à accueillir le leader mondial de l’Eglise catholique comme il se doit. Le présent…
Depuis sa création, l’Ecole de management et d’innovation technologique (EMIT) de l’université de Fianarantsoa a sorti des centaines d’étudiants. De 2013 à 2016, 370 jeunes universitaires ont décroché leur diplôme de master dont 51 ont été des sortants de la filière informatique. Selon le Docteur Rakotonirainy Hasina, responsable de la mention informatique  au sein de l’EMIT, tous leurs étudiants qui finissent le cursus universitaire avec ce diplôme en poche sont systématiquement embauchés. « Au cours des stages qui débutent vers la deuxième année universitaire, ces futurs ingénieurs sont déjà repérés par des entreprises et ceux qui disposent les compétences requises y…
Rien n’a changé ! Les autorités de la Région restent impuissantes. Le danger est toujours imminent. Jusqu’à maintenant, la pression sur le parc d’Ankarafantsika continue. Au mois de juin dernier, après une descente sur terrain, des journalistes ont tiré la sonnette d’alerte face à la situation alarmante que ce parc subit actuellement. L’objectif étant de conscientiser les différents niveaux d’autorités sur la gravité des choses pour qu’ils trouvent une solution adaptée. Cette conscientisation a quelque peu réussi.  Cependant, étant toujours résolus, les destructeurs du parc n’en font qu’à leur tête. Dossier réalisé par Rova RandriaAprès avoir franchi des kilomètres de routes…
Depuis sa prise de pouvoir en 1999, le Roi Mohammed VI a déployé tous les efforts possibles pour développer le Royaume du Maroc autant sur le plan social que sur le plan économique. Ces 20 dernières années, ces efforts se sont alors focalisés sur la mise en place de nouvelles infrastructures, si l’on ne cite que le port de Tanger-Med, aujourd’hui devenu le plus grand port du continent africain ainsi que la région méditerranéenne. Le bilan est alors plus que positif.Recueillis par Rova RandriaLe développement commence par le changement. Le Roi Mohammed VI l’a bien compris. Pour développer le royaume,…
7 milliards d’euros. Tel est le volume de produits exportés via le port de Tanger Med, aux horizons de l’année 2018. Et le 28 juin dernier, cette infrastructure d’envergure a encore repoussé ses limites avec l’inauguration de la nouvelle extension, Tanger Med 2. Ce qui le place aujourd’hui au rang du plus grand port de la Méditerranée mais aussi du continent africain. Un réel modèle à dupliquer pour booster toute l’économie africaine.En 2003, à l’extrême nord de l’Afrique, sur les côtes marocaines et aux portes de Gibraltar ainsi que de l’Espagne, l’actuel port de Tanger Med n’était qu’un simple port…
Des acteurs majeurs de la sécurité, du secours et de la protection de notre population, et encore plus expérimentés 70 ans après sa création. En 1939, le corps des sapeurs-pompiers fait partie du service de voirie, d’assainissement et d’hygiène. Dix ans après, plus précisément le 1er janvier 1949, il a pris son indépendance. Cette année, le corps des sapeurs- pompiers de Tsaralalàna, Anosivavaka et Andravoahangy fête donc son 70ème année d’existence. Cette entité mise sur la visibilité et la sensibilisation des missions accomplies par les pompiers malagasy. A cela s’ajoute le rappel des responsabilités citoyennes en guise de prévention contre les dangers.…
Page 1 sur 8

Fil infos

  • Nouveau gouverneur de la Banque centrale - La consolidation des réserves d’or en priorité
  • Andry Rajoelina sur les îles éparses - « L’intérêt du pays passe avant les divergences politiques »
  • Environnement et corruption - Les évêques s’alarment
  • Traite de personnes vers l’Arabie Saoudite - Une passeuse condamnée à 5 ans d’emprisonnement
  • Problèmes de la JIRAMA - “Je prendrai mes responsabilités”, affirme le Chef d’Etat
  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina

La Une

Editorial

  • Elan national
    Les portes de la Commission mixte, Malagasy et Français chargée de trancher sur le sort des îles Eparses, s’ouvriront ce lundi 18 novembre 2019 à Antananarivo (Andafiavaratra) avec en toile de fond un tableau apparemment contrasté. D’une part, la récente déclaration, incendiaire et provocante, d’Emmanuel Macron aux îles les Glorieuses  « Ici c’est la France ! » De l’autre, la détermination de Madagasikara de vouloir « récupérer » à tout prix les îles malagasy sournoisement appelées « îles éparses ». Les autorités malagasy, soutenues par l’ensemble de l’opinion nationale, campent sur leur position à savoir les cinq perles dites îles Eparses (Europa, Bassa da India, Juan de Nova, les Glorieuses et Tromelin) sont malagasy et ce conformément aux deux résolutions de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 12 septembre 1979 portant n° 34/91 et du 11 décembre 1980 n°35/123.  

A bout portant

AutoDiff