Politique

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, ces dernières heures, un groupement de personnes qui se présentent comme une association des raiamandreny de Tamatave s'est exprimée sur la situation actuelle, notamment la pandémie de coronavirus, dans le pays en général et à Tamatave en particulier. Dans leur déclaration, les conférenciers, parmi lesquels figurent des membres du Malagasy Tonga Saina et du Tiako i Madagasikara, se sont évertués à critiquer toutes les mesures annoncées par le Président de la République pour endiguer la propagation du Covid-19 dans la capitale du Betsimisaraka. Affirmant devoir ainsi prendre leurs responsabilités en tant que raiamandreny,…
Les Emirats Arabes Unis sont les premiers pays hors de l’Afrique à se doter du Covid Organics (CVO). Un avion arborant la couleur de cet état fédéral s’est posé, hier à Ivato, pour récupérer ce remède traditionnel amélioré (RTA) découvert par les chercheurs nationaux de l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA). A son départ d’Ivato, l’aéronef des Emirats Arabes Unis est chargé de 10.000 doses du CVO, préventif et curatif, remises quelques minutes auparavant par Lova Ranoromaro, directeur de cabinet de la Présidence de la République malagasy au chef de délégation émiratie.
Le ministre des Affaires étrangères Liva Tehindrazanarivelo a présenté son rapport d’exécution de programme aux députés hier au Centre de conférence international d’Ivato. Il a affirmé que près de 1 254 Malagasy se trouvent coincés à l’étranger à cause de la pandémie de coronavirus.L’intervention du ministre des Affaires étrangères Liva Tehindrazanarivelo, hier face aux députés, s’est axée sur trois points. Le premier est la situation des Malagasy qui sont coincés à l’étranger à cause de la pandémie de coronavirus. Le ministre a affirmé que 1 254 Malagasy se sont présentés auprès des représentations de Madagascar à l’étranger et qui se trouvent dans…
Au lendemain des explications du Président de la République, Andry Rajoelina sur la chaîne nationale dimanche, la polémique qui entoure la construction du « Kianja Masoandro » dans l’enceinte du Rovan’Antananarivo continue de faire couler beaucoup d’encre et se trouve au cœur de vives discussions. Dans une interview exclusive accordée à notre journal, Henri Rasamoelina, Professeur titulaire à l’université de Fianarantsoa, diplômé en histoire des civilisations et membre titulaire de l’Académie malagasy apporte son point de vue sur la question.La Vérité : Quel est votre point de vue par rapport à la polémique actuelle autour de la construction du « Kianja Masoandro » au Rovan’Antananarivo? Henri…
Intransigeantes. Les Forces de l'ordre opérant à la barrière sanitaire de Tsinjony (Analamanga Park), limitrophes de la Région Analamanga, et celle de Vakinankaratra ne badinent pas avec les règlements en vigueur. Le député de Betroka, Nicolas Randrianasolo, l'a constaté à ses dépens samedi dernier, dans l'après-midi.  
Faire du Rovan’Antananarivo un haut lieu incontournable du tourisme à Madagascar. Tel est l’objectif principal des réhabilitations et constructions entreprises actuellement au sein de ce site royal. Ce sont en substance les propos du Président de la République, lors de son intervention télévisée dimanche. Durant l’émission, le locataire d’Iavoloha a en effet tenu à apporter des éclaircissements sur la construction de l’arène Kianja Masoandro dans l’enceinte du site royal du Rovan’Antananarivo qui a fait polémique ces derniers jours. Depuis plus d’une semaine, en effet, l’érection de cet édifice a déclenché des cris d'orfraie.
C'est le mois de juin, qui signifie « fête nationale » pour tous les Malagasy sans exception. La célébration de la fête nationale devrait être spéciale cette année. Il s'agira pour Madagascar de célébrer le 60e anniversaire du retour de son indépendance. Les autorités ont annoncé dès 2019 des événements grandioses à cet effet. La promesse a été renouvelée au début d'année. Mais la conjoncture mondiale entraînée par la pandémie du coronavirus en a voulu autrement.  
Page 1 sur 137

Fil infos

  • Tentative de déstabilisation du régime - Des politiciens profitent de la crise sanitaire
  • Covid-19 - La tisane CVO débarque au Moyen-Orient
  • Pandémie de coronavirus - Un millier de Malagasy coincés à l’étranger
  • Professeur Henri Rasamoelina - « Laisser un patrimoine à l’abandon enlève son caractère sacré »
  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim

La Une

Editorial

  • Re-voilà le loser !
    Ravalomanana Marc réapparaît. Il se réveille d'un coma après un « traumatisme crânien », suite aux terribles chocs à répétition dus à une série d'échecs depuis 2007. L'ancien Chef de l'Etat ne s'en remet pas. Etant un « oiseau » de mauvais augure, sa réapparition ne présage rien de bon ni d'utile pour le pays. Comme l'ours qui revient tout juste d'un long sommeil ou d'une longue hibernation, Ravalo n'est pas encore en pleine possession de ses capacités physiques et  intellectuelles. Il dit n'importe quoi sinon des bêtises. Plutôt, il peste des délires jusqu'à proférer des menaces à peine voilées. Au moins trois sujets brûlants embrasent l'atmosphère nationale.  

A bout portant

AutoDiff