Culture

Découvrir  Madagascar  via le festival Sômarôho à travers le privilège Konka avec Telma. Du 1er au 04 août  prochain, dans le cadre  de la 6ème édition de ce festival, l’opérateur Telma va mettre à disposition des  offres spéciales. Selon Mirana Razakamahefa, responsable partenariat  auprès de Telma Madagascar, l’offre « First »  qui consiste à effectuer des appels et se connecter à l’internet est dédiée à cette occasion aux habitants de Nosy Be. « La  population peut doubler son appel et naviguer plus sereinement afin de partager les bons moments du festival en servant des bonus offerts », précise-t-elle.  
Ouverte aux enfants ayant un certain niveau. « Jejy Kilonga », une branche de « Jejy music orchestra and choir » est désormais opérationnelle. Cette école de musique accueille les enfants âgés entre 5 et 15 ans et enseigne tous les instruments de musique, dont le violoncelle, la guitare, le piano, la batterie ou encore les instruments à vent comme le saxophone, la trompette, la flûte. Les enfants y apprennent et jouent tous les styles musicaux, entre autres le classique, le jazz standard, les musiques populaires ou encore les rythmes « malagasy ».
Donner à la langue malagasy la place qu'elle mérite. Tel était le leitmotiv de la première femme malagasy Docteur d'Etat en Lettres, Bakoly Domenichini-Ramiaramanana. Effectivement, au fil des années, elle s'est toujours attelée à valoriser la langue malagasy à travers ses différentes actions. « Elle resta toute sa vie le défenseur de la littérature orale dont les racines s'enfoncent dans un passé plurimillénaire. C'est la première idée qu'elle défendit dans son article sur la littérature malgache pour l' « Encyclopaedia Universalis», dans des articles comme « Princesses du Ciel et princes de la Terre » pour l'exposition de Neuchâtel en…
A une vingtaine de kilomètres d'Antsiranana, Ramena est un petit village de pêcheurs très tranquille, gardant une certaine authenticité. Lorsqu'il s'agit d'énumérer les atouts touristiques de Madagascar, omettre de faire les louanges à « Ramena » est inconcevable. C'est une station balnéaire située à la pointe Nord des côtes malagasy. D'après les spécialistes, elle fait partie des tops 10 des plus belles plages du monde. En effet, « Ramena » est une belle plage ancrée dans une baie. Elle est située à une vingtaine de kilomètres d'Antsiranana (ex Diego Suarez), une vieille ville ayant abrité la base navale de l'armée…
S’il est parfois un mur à franchir, le handicap prouve, sous bien des aspects, qu’il est aussi une fenêtre d’opportunité et d’évolution pour le monde du travail, un trait d’union indispensable pour la société. Dans l’artisanat aussi, la reconnaissance et l’intégration du handicap deviennent de réels enjeux. Formation, accompagnement, maintien dans l’activité… Des associations et organisations font en sorte que les personnes en situation de handicap, mais aussi les personnes vulnérables trouvent leur place dans la société en les réinsérant dans de cadres plus professionnels.
Le monde de la musique est en deuil ! Triste nouvelle pour les amateurs de bonne musique gasigasy et de cover : un membre de leur troupe favorite vient de rejoindre les firmaments. Il s’agit de la jeune femme talentueuse Mitchou Amy du groupe de trio « Rykala Vazo », qui a rendu l’âme samedi dernier après avoir combattu contre une maladie depuis quelques temps. En effet, une annonce a été faite par la chanteuse elle-même au mois d’avril dernier annonçant son regret de se retirer de la scène musicale durant un certain temps, pour des raisons de santé.
Tout au long de son histoire, le jazz est un moteur de transformation sociale positive et l’est encore aujourd’hui. C’est pourquoi l’UNESCO a créé  la journée  internationale du jazz. Depuis ses origines enracinées  dans l’esclavage, cette musique  a  fait  entendre sa voix  passionnée contre toutes les formes d’oppression. Elle est une langue de liberté qui parle au cœur de toutes des cultures. Tels sont les mots d’Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO de 2009 à 2017. A noter que Madagascar célèbre ladite journée depuis 2012. Cette année, la célébration est placée sous le thème « Jazz, femmes et développement ».
Page 1 sur 38

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff