Culture

Il n’ont plus rien à prouver, ils sont actuellement parmi les stars jouant de l’instrument à cordes.  A chacune de leur prestation, les membres du groupe Quatuor Squad y mettent toujours le feu. L’année dernière a particulièrement marqué le succès du groupe grâce à plusieurs collaborations avec des stars nationales comme Rak Roots ou encore Shyn ainsi qu’à travers plusieurs concerts exceptionnels dans lesquels innovations étaient toujours les maîtres mots. La reprise des bandes originales et intro de célèbres films comme celles du fameux Game of Thrones a également façonné son règne.

Nosy Be - Dernière ligne droite pour le festival Donia

Publié le mardi, 25 septembre 2018
L’événement musico-culturel majeur se tenant chaque année à Nosy Be Hell-Ville démarrera en trombe ce mercredi 26 septembre. Le comité du festival l’a annoncé officiellement durant une conférence de presse. Ceci suite à beaucoup de doutes comme quoi la manifestation n’aura pas lieu après son report de presque de  quatre mois. A rappeler que bon nombre de personnes intéressées par ce festival, notamment les Nosybéens ont demandé à l’organisateur de surseoir l’événement à la date habituelle, c’est-à-dire pendant la semaine de la Pentecôte,  afin d’éviter un Donia en plein Ramadan. Le cofestin ne pouvait donc qu’adhérer à leur sollicitation. Les…

Festival Sobahya - Réussite de la quatorzième édition

Publié le mardi, 07 août 2018
Une réussite. C’est ce que l’on peut dire du festival Sobahya qui a eu lieu la semaine dernière à Katsepy. L’ouverture officielle samedi, a vu la présence d’un aréopage de personnalités aussi bien civiles que militaires. De plus, une délégation de l’Inner Wheel Virmont –Belgique est venue assister et participer à la festivité. L’ancien sénateur et non moins académicien Soudjay Bachir Adehame est à l’origine du festival Sobahya, du nom de ce morceau tissu porté pas les rois, la famille royale ou encore pour les grandes occasions. « Cesaire Rabenoro alors président de l’académie malagasy m’a suggéré de faire connaitre…
Chose promise, chose due... l'événement « Glita be » tant attendu par les amateurs de musique folk malagasy, organisé par Gasy'Events a tenu toutes ses promesses. Le temps d'un après-midi, hier au Palais des sports Mahamasina, le public a pu revivre, en compagnie des artistes les beaux moments passés au « Tamboho » que certaines personnes avaient eu l'occasion de passer. Chansons nostalgiques certes mais jouées avec un groupe d'artistes issus d'une génération différente.
Les amoureux de six cordes et de la musique à la sauce « Gasigasy » seront de nouveau ravis. Le concept « Glita be » est de retour avec sa 8ème édition qui promet toujours d’être exceptionnelle et ennivrante avec la même formule mais certainement avec d’autres chansons dans le répertoire. La guitare sera ainsi à l’honneur et le Palais des sports sera, le temps d’un après-midi le « Tamboho » sur lequel inconditionnels et artistes joueront les incontournables morceaux joués depuis toujours avec cet instrument.

« Star tour Tamatave » - Succès pour la grande première

Publié le dimanche, 29 juillet 2018
Bien que la météo ait menacé la festivité, et qu'il pleuvait la veille du grand jour,   la grande première de la Star tour dans la ville économique de Madagascar s'était finalement bien passée. Deux jours de vraie fête, la population locale ainsi que les vacanciers venus nombreux pour assister à la manifestation ont tous eu leur part de gâteau. Des activités taillées sur mesure, des jeux pour tout un chacun, des boissons et des trucs à grignoter à ne plus en finir...la fête s'est résumée à un grand succès. Toute l'équipe était réunie pour que tout le monde  passe un…

Nosy Be - 5e bougie pour Somaroho, 15e pour le groupe Wawa

Publié le mercredi, 25 juillet 2018
Un grand rendez-vous culturel ayant plusieurs objectifs dont la promotion des jeunes talents mais aussi du tourisme à Madagascar, le festival Somaroho Nosy Be arrive déjà cette année à sa 5e édition. Une célébration spéciale puisqu'elle coïncide justement avec le  15e anniversaire du groupe Wawa qui est à la base le fondateur de cette grande manifestation  devenue internationale. En effet, ceux qui ont toujours suivi de près l'événement connaîtront qu'au début, Somaroho n'était que la  célébration de l'anniversaire de Wawa pendant laquelle de grands concerts sont organisés à Nosy Be.
Page 1 sur 37

Fil infos

  • Week-end de Pâques - 1 mort, plus de 80 consultations
  • Port et détention illégale d’armes - Arrestation d’une ancienne députée
  • Couple présidentiel à Antanifotsy - Une fête pascale sous le signe de la générosité et de la simplicité !
  • Toamasina - 40 kg d’héroïne saisis sur la route nationale 5
  • Décentralisation effective et suppression du Sénat - Andry Rajoelina demande l’avis du peuple
  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés

La Une

Editorial

  • Retour sur terre
    La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais…

A bout portant

AutoDiff