Nos archives web

L’affaire concernant la fausse alerte à la bombe qui a quand même terrorisé plus d’un le 7 juin dernier au centre commercial Smart à Tanjombato, connaît un récent développement. La Gendarmerie a annoncé l’arrestation de 4 suspects dont l’un est une femme. Le lendemain même des faits, deux d’entre eux ont été interpellés à Anosimahavelona, dans la Commune de Tanjombato. Leur piste fut obtenue grâce à une réquisition du numéro de téléphone que tous les deux ont utilisé à la fois pour converser et envoyer de l’argent via le système « mobile banking ». La collaboration de l’opérateur en téléphonie a alors facilité la tâche des enquêteurs. Mais les investigations des policiers ne s’étaient pas arrêtées là.

Le président du sénat, Rivo Rakotovao, enchaîne les apparitions médiatiques. Après la conférence de presse donnée par son parti HVM, mardi dernier, le président qui occupe le perchoir d'Anosikely est de nouveau monté au créneau dans une radio privée hier. Il a indirectement taclé l'ex - ministre de l'Education nationale, Paul Rabary, qui n'est autre que l'un de ses anciens homologues au sein du gouvernement.

Vie politique - Qui a peur des élections ?

Publié le mercredi, 20 juin 2018

C'est connu par tous depuis le mois de  janvier 2014 qu'une élection présidentielle se tiendra cette année et ce en se référant à la Constitution de la Quatrième République. Prévue pour le mois de novembre initialement, mais par la force des choses cette élection présidentielle devra se tenir avant cette date suite à une faute grave commise par le locataire actuel du Palais d'Iavoloha. Or, cette élection fait peur maintenant à certains candidats et à des organisations de la société civile qui se cachent derrière leur statut d'« apolitique » pour faire tonner une voix proche de la « politique ».

Sale jeu !

Publié le mercredi, 20 juin 2018

A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

Ecarté sans ménagement du gouvernement, il revient à ses premières amours, le football. Il, c’est Neypatraiky Rakotomamonjy, ancien ministre des Postes et des Nouvelles technologies, sacrifié par le régime HVM au profit de Maharante Jean de Dieu, décrié pourtant là où il se trouvait auparavant. Un jeu sale, l’apanage du milieu politique.

Des transporteurs en grève. Ces manifestants s’opposent au déplacement à la nouvelle gare routière d’Ambohimanambola qui, selon eux, n’est pas l’endroit convenable. D’autres coopératives s’impatientent, quant à elles, de s’y installer malgré la contestation de leurs pairs. « Il n’y aura pas assez de place pour les coopératives puisque la plupart d’entre elles desservent plusieurs axes à la fois. Pourtant, l’endroit réservé pour les véhicules reste restreint. D’ailleurs, chaque coopérative ne dispose que d’un bureau, plus précisément d’un petit box. Le nombre de personnel qui y travaille est ainsi limité », avance un guichetier d’une coopérative ayant un bureau au « Fasan’ny Karàna » et à Ambodivona. Pourtant, le site d’Ambohimanambola peut accueillir jusqu’à 110 coopératives, avec ses 4 500 m2 de superficie, selon les informations émanant du ministère des Transports et de la Météorologie.

Raharaha fitsaram-bahoaka niseho tao Mananara-Avaratra  ny 2 jona 2015 no niakatra fitsarana ambony  tao Toamasina ny talata 19 jona lasa teo. Raharaham-pitsarana mitondra ny antotan-taratasin’ady laharana 60-Toa/2017. Raha tsiahivina, dia jiolahy miisa 5 no nanafika tokantranona mpandraharaha ara-toekarena iray tao Mananara-Avaratra ny 2 jona 2015 io. Ny telo, dia azon’ny fokonolona sambo-belona ka samy matin’ny fitsaram-bahoaka avokoa. Ny roa kosa tafaporitsaka saingy voasambotry ny zandary taty aoriana na dia niezaka niafina tany anaty ala aza.

« Malagasy ny antsika ». La 4e édition du Salon de l’industrie de Madagascar ouvrira ses portes aujourd’hui. Pour cette édition, plus de 200 industries malagasy ont été mobilisées par les organisateurs. Durant les quatre jours de l’évènement, chaque participant pourra ainsi promotionner ses produits auprès des visiteurs. Ce salon sera donc une plateforme de rencontres des producteurs avec ces derniers, mais surtout avec des clients potentiels. Outre la promotion de produits, différents évènements se dérouleront également en parallèle. Cet évènement favorisera également les échanges entre les différents acteurs du secteur industriel à Madagascar, notamment en termes d’expertise ainsi que de collaboration ou encore dans la facilitation de la recherche d’emplois pour les jeunes.

La une du 21 juin 2018

Publié le mercredi, 20 juin 2018

La Haute Cour constitutionnelle ne s’est toujours pas prononcée sur les requêtes aux fins de déchéance des députés « caméléons » déposées par les députés pour le changement. Déposées à la fin du mois de mai et au début du mois de juin, ces requêtes concernent de nombreux parlementaires élus sous les couleurs du TIM, du MAPAR, du MMM et du Parti Vert.

Page 1 sur 536

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Recherche par date

« June 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff