Editorial

A quand ?

Publié le dimanche, 14 janvier 2018
 Les choses commencent à bouger ailleurs. Les séismes du changement ébranlent les anciennes habitudes de certains pays.  En Arabie Saoudite, premier producteur mondial du brut (pétrole), un pays longtemps réputé d’être hermétiquement fermé à toute influence étrangère, notamment de l’Occident, commence à ouvrir, bien que timidement, les portes et enclenche des changements notables.  Entre autres, les femmes saoudiennes, depuis toujours ignorées, retrouvent, peu à peu considérés, leurs droits les plus élémentaires. Désormais, elles peuvent entrer au stade et voir des matches ; elles peuvent conduire, etc… En outre, le roi Salmane affiche sa détermination de moraliser la vie publique, surtout, dans…

« Médecin après… »

Publié le vendredi, 12 janvier 2018
« Médecin après la mort ! » Un adage populaire toujours valable. C’est désolant de constater que le toubib arrive après que le souffrant a rendu l’âme. Trop tard ! Peut-être que les proches parents avaient trop tergiversé sur les décisions à prendre. Ou bien, ils sous-estimaient la gravité de la maladie. Dès le premier symptôme, on aurait dû prendre, sans tarder, les mesures d’urgence, etc. Et même, avant que les signes de malaise apparaissent, il faudrait être vigilant.

A l'agonie

Publié le mercredi, 10 janvier 2018
En ces temps-ci, la Grande île traverse une période très difficile et compliquée. Telle une patiente, entre la vie et la mort, soumise aux soins intensifs des Services de réanimation aux urgences. Meurtrie, la population ne sait plus où se donner la tête. En temps « normal », entre les périodes cycloniques de l'année à l'autre, elle subit les effets pervers de la pauvreté et de l'insécurité qui la harcèle à tout moment de la vie quotidienne. Dans le grand Sud, elle doit affronter, en sus, l'autre caprice de la nature : la sécheresse. Comme si l'enfer de la misère…

Calcul

Publié le mardi, 09 janvier 2018
Intéressé. Tel pourrait être l’adjectif qualifiant le geste du Chef de l’Etat, relatif au drame subi par la population de Toamasina suite au passage du redoutable cyclone tropical « Ava ». Le Président Hery Rajaonarimampianina et la délégation qu’il avait conduite ralliaient le grand port de l’Est le lendemain même, le samedi, de la grand-messe de présentation de vœux à Iavoloha.

Que dalle !

Publié le lundi, 08 janvier 2018
La tempête tropicale, dénommée Ava, quitte le territoire. Les séquelles qu'elle a laissées aggravent encore plus les conditions déjà précaires de la population. La misère s'empire. A Iavoloha, lors des échanges de discours, les intervenants clamaient, en substance, que le pays se redresse. Le taux de croissance double en un an : de 2 % en 2016, il atteint 4 % en 2017. La pauvreté diminue : de 92 %, en 2014, elle descend à 70 %. Bref, le Chef de l'Etat, dans une fierté euphorique pleine d'orgueil, s'empressait de s'exclamer que la « tête » du pays se relève…

Des boniments !

Publié le dimanche, 07 janvier 2018
Au moment même où une insolente tempête tropicale, dénommée Ava, frappa la côte orientale de la Grande île et que la population, même à Tanà, se débat contre les effets déplorables des rafales de vents et des pluies diluviennes dont le bilan s'alourdit au fil du jour, les dignitaires du pays se régalèrent au Palais. De banals baratins et des tables bien garnies agrémentèrent la fête sur fond de misère de la grande majorité des Malagasy.
Page 1 sur 53

Fil infos

  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes
  • Journée d'assainissement - Initiative louable mais…
  • Marc Ravalomanana - « Rajaonarimampianina manque de personnalité et d’autorité »
  • Affaire 7 février - Marc Ravalomanana encourt une arrestation
  • Reconnaissance pour la gestion de la peste - La grosse blague de l’Oms
  • Dégâts du cyclone Ava - L’inertie et l’incompétence du régime mises à nu

Editorial

  • A quand ?
     Les choses commencent à bouger ailleurs. Les séismes du changement ébranlent les anciennes habitudes de certains pays.  En Arabie Saoudite, premier producteur mondial du brut (pétrole), un pays longtemps réputé d’être hermétiquement fermé à toute influence étrangère, notamment de l’Occident, commence à ouvrir, bien que timidement, les portes et enclenche des changements notables.  Entre autres, les femmes saoudiennes, depuis toujours ignorées, retrouvent, peu à peu considérés, leurs droits les plus élémentaires. Désormais, elles peuvent entrer au stade et voir des matches ; elles peuvent conduire, etc… En outre, le roi Salmane affiche sa détermination de moraliser la vie publique, surtout, dans les rangs de la famille royale. Personne « n’est plus » au-dessus de la loi.

A bout portant

AutoDiff