Publié dans Economie

Télécommunications à Madagascar - 179 milliards d’ariary investis dans l’amélioration du réseau

Publié le vendredi, 22 mai 2020

Opérationnaliser l’e-gouvernance. L’année dernière, au mois de décembre, le Premier ministre, Ntsay Christian, a signé un accord axé sur la modernisation du réseau des télécommunications à Madagascar avec le Gouvernement chinois, représenté par l’ambassadeur de la République Populaire de Chine à Madagascar, Yang Xiaorong. Le financement de ce projet a ainsi été adopté par le dernier Conseil des ministres de mercredi dernier. 179 milliards d’ariary seront alors investis dans ce projet dont le démarrage ne tardera pas. Ce fonds provient notamment de l’Export Import Banque en Chine, à l’issue de l’accord de partenariat signé avec ce pays.

Sur le plan technique, ce projet consistera à la création de nouvelles infrastructures de télécommunication, incluant notamment une liaison par fibre optique mais aussi des centres de gestion de données ou « data base ». « Ces installations serviront surtout pour rendre effectif l’e-gouvernance. Il faut savoir que dans ce procédé, une connexion Internet de qualité est indispensable afin de moderniser les services publics. Cette modernisation va accélerer les différentes démarches administratives en allégeant les procédures. De plus, l’informatisation favorisera une meilleure gestion », soutiennent les responsables au niveau du ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique. 

Sur le plan financier, ce projet devrait aussi permettre de réduire considérablement les dépenses internes liées aux télécommunications au niveau de la machine administrative, dans la mesure où ces infrastructures, un fois installées, seront gérées par les autorités malagasy. « Avec le développement de cette solution numérique, la compatibilité de cet outil avec l’utilisation de l’e-gouvernance est toutefois à mettre au point, aux fins d’une pérennisation de façon efficiente et bénéfique à la gouvernance proprement dite », a soutenu le Premier ministre en marge de la signature de cet accord au mois de décembre dernier. 

En plus de cela, ce projet devra aussi profiter à la Capitale, sachant qu’il contribuera notamment à la sécurisation de la ville, sans oublier l’amélioration de manière globale du climat des investissements dans le pays. Ce nouveau projet sera également bénéfique sur le plan social, économique et environnemental. 

Rova Randria

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff