Publié dans Economie

Consommation - Les factures de la JIRAMA allégées

Publié le mercredi, 03 juin 2020

Au bénéfice des consommateurs. Les abonnés auprès de la JIRAMA se sont plaints de la facture salée qu’ils ont reçue ces deux derniers mois. Pour remédier à cela et alléger ainsi les lourdes consommations des clients en confinement, notamment dans les Régions d’Analamanga, Atsinanana et désormais dans l’Alaotra Mangoro, la société nationale d’eau et d’électricité a décidé d’élever la limite de la première tranche de consommation à 50 KwH, au lieu de 25 KwH, pour les clients du tarif 14. « Pour nos clients, cela impliquera notamment qu’ils paieront moins. Effectivement, cette nouvelle disposition leur sera particulièrement avantageuse étant donné que les 25 KwH supplémentaires vont être payés au prix de 141 ariary par KwH, et non plus de 764 ariary par KwH, le prix appliqué pour la deuxième tranche de consommation », a expliqué Vonjy Andriamanga, directeur général de la JIRAMA, hier. Ainsi, les factures seront plus ou moins allégées.

 

Pour tous ses clients, la JIRAMA catégorise notamment la consommation par tranches. Le prix diffère ensuite selon la tranche. Par exemple, un client du tarif 14, a consommé en total 60 KwH en un mois. En temps normal, ce dernier devra payer au total 37 905 ariary, soit la première tranche de 25KwH, multipliée par 141 ariary, ce qui équivaut à 3 525 ariary, et la deuxième tranche de 45 KwH coûte 34 380 ariary. Mais avec cette nouvelle disposition, la facture est moins élevée. Avec l’augmentation de la limite de la première tranche à 50 KwH, ce client n’aura plus que 10 KwH à payer pour la deuxième tranche. De ce fait, la facture s’élevera à seulement 14 690 ariary. Le client pourra notamment faire les calculs par lui-même en se basant sur l’index affiché par son compteur.

Dans tous les cas, cette disposition s’inscrit notamment dans les mesures prises pour préserver les consommateurs, plus particulièrement en cette période difficile. Elle concernera ainsi tous les abonnés auprès de la Jirama dont la consommation dépasse les 25 KwH.

Prolongé en juin

Outre cela, avec la prolongation de l’Etat d’urgence sanitaire dans le pays et dans l’application du Plan d’urgence social, la JIRAMA a décidé de prolonger l’ajournement du paiement des factures pour ce mois de juin. Les clients dans les zones confinées, à savoir Analamanga, Atsinanana et Alaotra-Mangoro pourront ainsi reporter le paiement de leurs factures. Et à la reprise, le paiement des factures pourra se faire de manière échelonnée, en principe en cinq fois. En cas de difficulté, il sera toujours possible de négocier avec la JIRAMA pour un paiement jusqu’à dix mensualités. Toutefois, les abonnés pourront également continuer à payer leurs factures, que ce soit auprès des agences ou encore par « mobile banking » et « Paositra money ».

Rova Randria

Fil infos

  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère

La Une

Editorial

  • CVO, qu'on se le dise !
    Des voix s'élèvent en Côte d'Ivoire, pays de l'Afrique occidentale, région subsaharienne, pour dénoncer l'efficacité du Covid-Organics (CVO) tout en balançant des propos injurieux, frisant la calomnie, à l'endroit du Chef de l'Etat malagasy Rajoelina Andry Nirina.  

A bout portant

AutoDiff