Publié dans Economie

Fast-food international - KFC bientôt à Madagascar !

Publié le vendredi, 01 février 2019

« C’est bon à s’en lécher les doigts ! » Tel est le slogan de KFC ou « Kentucky Fried Chicken », une chaîne internationale de restauration rapide. Après une extension rapide sur tout le continent africain, ce fast-food de renom international projette maintenant d’ouvrir une filiale à Madagascar. Effectivement, en ce moment même, cette grande chaîne commence déjà à recruter la future équipe qui composera ses premiers restaurants à Antananarivo. Ainsi, un avis de recrutement pour des responsables de restaurants et des cuisiniers polyvalents a été publié dans un quotidien local. Il faut préciser que la chaîne a envisagé de s’implanter dans la Grande île depuis plus de sept ans, comme le rapporte le magazine Brukmer.

« En 2012, 130 nouveaux restaurants KFC verront le jour en Afrique, notamment en Angola, Malawi, Tanzanie, Ouganda, Zimbabwe, République démocratique du Congo, Madagascar, a annoncé Keith Warren le directeur général des opérations pour l’Afrique de KFC ». Toutefois, ces projets n’ont pas abouti dans notre pays pour des raisons non précises. D’autres sources ont également affirmé que l’année dernière, aux mois de juillet-août, « la société avait déjà trouvé un local du côté d’Ankorondrano ». Et aujourd’hui, elle continue ainsi son implantation.

Des standards de production à respecter

En tout cas, si une entreprise d’un si grand envergure vient s’implanter dans le pays, c’est que le système de production correspond à ses besoins et à ses attentes. En tant que chaîne internationale de fast-foods notamment, les filiales de KFC  doivent se conformer à des standards de production bien définis. Par exemple, pour la franchise de la chaîne en Côte d’Ivoire, les négociations ont été retardées de plus de deux ans. « Il fallait satisfaire à beaucoup de normes et de standards, car il s’agit d’alimentation destinée aux humains. Les équipes de KFC ont dû ainsi faire l’audit de tout notre système, notre organisation, nos investissements, nos installations, etc. », a détaillé Anta Babacar Ngom pour Jeune Afrique Business+. De ce fait, il est évident que l’équipe de KFC a fait une visite de prospection avant de se lancer dans cette aventure. Il viendra ainsi étoffer les chaînes de fast-food déjà présents dans le pays comme « Happy King » ou encore « Chicky ».

Pour la petite histoire,  le « Kentucky Fried Chicken » a été fondé par le colonel américain, Harland Sanders en 1952. KFC a été l’une des premières chaînes de restauration rapide à se développer à l’international, avec des points de vente éparpillés dans les quatre coins du monde. Actuellement, il est déjà présent dans plus d’une dizaine de pays africains. Et prochainement, Madagascar viendra renforcer les rangs.

Rova Randria

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff