Publié dans Economie

Fast-food international - KFC bientôt à Madagascar !

Publié le vendredi, 01 février 2019

« C’est bon à s’en lécher les doigts ! » Tel est le slogan de KFC ou « Kentucky Fried Chicken », une chaîne internationale de restauration rapide. Après une extension rapide sur tout le continent africain, ce fast-food de renom international projette maintenant d’ouvrir une filiale à Madagascar. Effectivement, en ce moment même, cette grande chaîne commence déjà à recruter la future équipe qui composera ses premiers restaurants à Antananarivo. Ainsi, un avis de recrutement pour des responsables de restaurants et des cuisiniers polyvalents a été publié dans un quotidien local. Il faut préciser que la chaîne a envisagé de s’implanter dans la Grande île depuis plus de sept ans, comme le rapporte le magazine Brukmer.

« En 2012, 130 nouveaux restaurants KFC verront le jour en Afrique, notamment en Angola, Malawi, Tanzanie, Ouganda, Zimbabwe, République démocratique du Congo, Madagascar, a annoncé Keith Warren le directeur général des opérations pour l’Afrique de KFC ». Toutefois, ces projets n’ont pas abouti dans notre pays pour des raisons non précises. D’autres sources ont également affirmé que l’année dernière, aux mois de juillet-août, « la société avait déjà trouvé un local du côté d’Ankorondrano ». Et aujourd’hui, elle continue ainsi son implantation.

Des standards de production à respecter

En tout cas, si une entreprise d’un si grand envergure vient s’implanter dans le pays, c’est que le système de production correspond à ses besoins et à ses attentes. En tant que chaîne internationale de fast-foods notamment, les filiales de KFC  doivent se conformer à des standards de production bien définis. Par exemple, pour la franchise de la chaîne en Côte d’Ivoire, les négociations ont été retardées de plus de deux ans. « Il fallait satisfaire à beaucoup de normes et de standards, car il s’agit d’alimentation destinée aux humains. Les équipes de KFC ont dû ainsi faire l’audit de tout notre système, notre organisation, nos investissements, nos installations, etc. », a détaillé Anta Babacar Ngom pour Jeune Afrique Business+. De ce fait, il est évident que l’équipe de KFC a fait une visite de prospection avant de se lancer dans cette aventure. Il viendra ainsi étoffer les chaînes de fast-food déjà présents dans le pays comme « Happy King » ou encore « Chicky ».

Pour la petite histoire,  le « Kentucky Fried Chicken » a été fondé par le colonel américain, Harland Sanders en 1952. KFC a été l’une des premières chaînes de restauration rapide à se développer à l’international, avec des points de vente éparpillés dans les quatre coins du monde. Actuellement, il est déjà présent dans plus d’une dizaine de pays africains. Et prochainement, Madagascar viendra renforcer les rangs.

Rova Randria

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Week-end de Pâques - 1 mort, plus de 80 consultations
  • Port et détention illégale d’armes - Arrestation d’une ancienne députée
  • Couple présidentiel à Antanifotsy - Une fête pascale sous le signe de la générosité et de la simplicité !
  • Toamasina - 40 kg d’héroïne saisis sur la route nationale 5
  • Décentralisation effective et suppression du Sénat - Andry Rajoelina demande l’avis du peuple
  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés

La Une

Editorial

  • Retour sur terre
    La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais…

A bout portant

AutoDiff