Publié dans Economie

Pêche crevettière - De nouvelles stratégies pour la filière traditionnelle

Publié le vendredi, 08 mars 2019

Même aujourd’hui, la pêche crevettière traditionnelle occupe une grande place dans la filière. Une grande quantité de la production provient en effet de cette méthode. De ce fait, de nouvelles stratégies de gestion seront bientôt mises en place pour permettre un meilleur suivi de la filière traditionnelle. Des stratégies qui ont été adoptées à la suite d’un atelier sur la pêche crevettière au cours de cette semaine à Antaninarenina. Cet atelier a notamment réuni les petites autant que les grandes entreprises productrices, mais aussi les chercheurs et les techniciens, sans oublier les différentes parties concernées de près ou de loin par la filière crevette. « La pêche crevettière traditionnelle occupe une grande place dans la filière.

Il ne faut pas non plus oublier qu’outre la production, elle nourrit un bon nombre de familles. De ce fait, nous allons instaurer de nouvelles stratégies de gestion ainsi qu’un nouveau système de suivi dans le but d’élargir les zones de pêche et d’améliorer leurs rendements », explique Nirina Randria, coordonateur de l’atelier. Ainsi, les communautés de pêcheurs pourront exploiter toutes les zones sur tout le territoire malagasy.

« SWIO Fish 2 »

En tout cas, ce nouveau système de suivi ne concernera pas seulement la pêche traditionnelle mais toute la filière. Effectivement, dans le cadre du projet SWIO Fish 2 (deuxième Projet de gouvernance des pêches et de croissance partagée du sud-ouest de l’océan Indien), financé par la Banque mondiale, une enquête a été menée sur la filière. Et les résultats ont été discutés longuement afin de dégager ce nouveau système. A noter que durant l’atelier sur la pêche crevettière, deux principales composantes ont été particulièrement prises en compte, à savoir le modèle de suivi et d’évaluation de stocks, ainsi que le point avec l’indicateur de référence. Le plus important étant de gérer durablement la filière tout en produisant des crevettes de bonne qualité et en grande quantité. La mise en application de ces nouveaux systèmes sera ainsi la prochaine étape à entamer par les parties prenantes.

Rova Randria

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff