Publié dans Economie

« iRenala » - Des zones Wi-Fi pour les six universités et instituts

Publié le mardi, 14 mai 2019

Retirer une épine du pied. Les étudiants de tout Madagascar pourront désormais réduire ou même retirer de leur budget la connexion internet pour leurs recherches. En effet, des zones  Wi-Fi seront bientôt installées dans toutes les universités et instituts de Madagascar, grâce à la signature d’un protocole d’accord, « iRenala », entre Telma et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES), hier, au NOC Telma à Analakely. L’université de Toamasina en a déjà. Et celles de l’université d’Antananarivo viennent d’être installées.

« A travers cette initiative, nous voulons montrer qu’il n’existe aucune barrière technologique à Madagascar. Nous souhaitons également donner la même chance de réussite à chaque étudiant malagasy, où qu’il soit, à travers tout le pays. iRenala garantit ainsi un système éducatif valorisant l’enseignement supérieur en provinces. Il ne faut pas oublier que les technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui un levier indispensable de développement économique et humain » soutient Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général du Groupe Telma. L’opérateur veut ainsi ouvrir la voie vers de nouvelles possibilités pour l’enseignement numérique à Madagascar dont la simplification de l’adhérence des étudiants au système LMD et la mutualisation des outils et des ressources documentaires, sans oublier la mise en place de nouvelles formations à distance.

1 Go

Outre ces zones Wi-Fi, ce protocole a également permis l’augmentation des capacités d’ iRenala. Ces capacités sont passées de 20 Mo à 1 Go, soit 1 000 Mo. Une hausse effective depuis hier, dans toutes les universités et les instituts concernés, allant d’Antsiranana à Toliara. « Cette augmentation va surtout permettre aux universités de renforcer leur collaboration avec celles des îles voisines comme Maurice ou encore la Réunion, mais aussi les universités dans le monde entier. La qualité de la connexion internet va ainsi permettre aux doctorants par exemple de faire leur doctorat à distance en collaboration avec des universités à l’étranger », précise l’administrateur directeur général de Telma. En tout cas, iRenala prévoit de s’étendre vers d’autres secteurs, en dehors de l’éducation, tels que la santé ou encore la sécurité. Des projets vont  donc émerger.  

Rova Randria

Fil infos

  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Nouveaux centres de traitement Covid-19 - « Il n'y a rien à craindre », selon le ministère de l'Intérieur
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !

La Une

Editorial

  • CVO, qu'on se le dise !
    Des voix s'élèvent en Côte d'Ivoire, pays de l'Afrique occidentale, région subsaharienne, pour dénoncer l'efficacité du Covid-Organics (CVO) tout en balançant des propos injurieux, frisant la calomnie, à l'endroit du Chef de l'Etat malagasy Rajoelina Andry Nirina.  

A bout portant

AutoDiff