Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

« iRenala » - Des zones Wi-Fi pour les six universités et instituts

Publié le mardi, 14 mai 2019

Retirer une épine du pied. Les étudiants de tout Madagascar pourront désormais réduire ou même retirer de leur budget la connexion internet pour leurs recherches. En effet, des zones  Wi-Fi seront bientôt installées dans toutes les universités et instituts de Madagascar, grâce à la signature d’un protocole d’accord, « iRenala », entre Telma et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES), hier, au NOC Telma à Analakely. L’université de Toamasina en a déjà. Et celles de l’université d’Antananarivo viennent d’être installées.

« A travers cette initiative, nous voulons montrer qu’il n’existe aucune barrière technologique à Madagascar. Nous souhaitons également donner la même chance de réussite à chaque étudiant malagasy, où qu’il soit, à travers tout le pays. iRenala garantit ainsi un système éducatif valorisant l’enseignement supérieur en provinces. Il ne faut pas oublier que les technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui un levier indispensable de développement économique et humain » soutient Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général du Groupe Telma. L’opérateur veut ainsi ouvrir la voie vers de nouvelles possibilités pour l’enseignement numérique à Madagascar dont la simplification de l’adhérence des étudiants au système LMD et la mutualisation des outils et des ressources documentaires, sans oublier la mise en place de nouvelles formations à distance.

1 Go

Outre ces zones Wi-Fi, ce protocole a également permis l’augmentation des capacités d’ iRenala. Ces capacités sont passées de 20 Mo à 1 Go, soit 1 000 Mo. Une hausse effective depuis hier, dans toutes les universités et les instituts concernés, allant d’Antsiranana à Toliara. « Cette augmentation va surtout permettre aux universités de renforcer leur collaboration avec celles des îles voisines comme Maurice ou encore la Réunion, mais aussi les universités dans le monde entier. La qualité de la connexion internet va ainsi permettre aux doctorants par exemple de faire leur doctorat à distance en collaboration avec des universités à l’étranger », précise l’administrateur directeur général de Telma. En tout cas, iRenala prévoit de s’étendre vers d’autres secteurs, en dehors de l’éducation, tels que la santé ou encore la sécurité. Des projets vont  donc émerger.  

Rova Randria

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff