Publié dans Economie

Plan Emergence Madagascar - Elaboré au mois de juin

Publié le jeudi, 30 mai 2019

En cours de gestation. Richard Randriamandranto, ministre de l’Economie et des Finances (MEF) concocte en ce moment le Plan Emergence Madagascar (PEM). Pour ce faire, le ministère a organisé durant deux jours à savoir mardi et mercredi derniers au Carlton Anosy une consultation nationale de toutes les parties prenantes. En effet, ce document remplacera celui connu auparavant sous le nom de Plan national de développement. Il renferme toutes les politiques générales de l’Etat et sera utilisé durant les cinq prochaines années.

« Le Plan Emergence Madagascar va permettre l’accélération et la stabilité de la croissance économique dans le pays, stimuler l’émergence de sa potentialité économique, améliorer la protection du climat des affaires, assurer la bonne gouvernance, améliorer la redevabilité de l’administration, moderniser Madagascar par de nouvelles technologies, assurer la couverture de l’énergie dans tout le pays, améliorer la condition de vie de la population et assurer la protection de l’environnement. Dans son allocution, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de l’élaboration de ce plan qui sert d’outil de référence pour tous les acteurs de développement, de tableau de bord pour les hautes instances de décision et d’outil de solidarité pour tous les citoyens », selon le communiqué officiel.

Toutes les parties prenantes sont alors mobilisées notamment les hauts responsables sectoriels, les représentants des Corps diplomatiques et consulaires, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé et la société civile, les universitaires ainsi que les ONG et associations œuvrant pour le développement de Madagascar. 

« Nous allons surtout nous focaliser sur l’alignement des interventions avec les partenaires techniques et financiers », souligne le ministre. Par ailleurs, l’atelier de consultation touche les volets économique, social, environnemental et gouvernemental. A noter que le ministère prévoit la disponibilité de ce Plan Emergence Madagascar au mois de juin.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff