Publié dans Economie

Jeux olympiques en robotique - L’équipe nationale en difficulté financière

Publié le jeudi, 18 juillet 2019

Un appel au secours. L’équipe nationale de la robotique rencontre en ce moment un problème financier alors qu’elle devra concourir aux prochains jeux olympiques de la robotique à Dubaï.Cependant, Madagascar figure parmi les invités à ce grand challenge robotique international avec 195 pays au mois d’octobre. « Ce sera notre troisième participation à ce gigantesque événement initié par FIRST Global. Stem4good doit rassembler les fonds nécessaires pour couvrir les coûts d’un
kit robot, du voyage, de la  nourriture, de l’hébergement et autres frais connexes pour la délégation de Madagascar.Nous avons besoin au total 25 000  dollars soit  aux alentours de 90 millions d’ariary. Par ailleurs, nous avons déjà payé le premier virement de 2500 dollars soit environ 9 millions d’ariary le mois de juin pour l’’expédition des kits de robot. Nous devrons maintenant procéder au deuxième virement du même montant ce mois-ci. Nous avons déjà connu un retard de quatre jours.  Même si nous trouvons cette somme, le reste sera encore un défi de taille pour le total du voyage» explique Sahaza Marline, président de l’association Stem4good.

 

C’est la troisième fois que l’équipe participe à ce concours d’envergure internationale. Pour cette édition 2019, l’événement se tiendra du 24 au 27 octobre au Coca Cola Arena Dubaï. Le Team Madagascar est constitué de cinq jeunes passionnés à savoir deux filles et trois garçons. En ce moment, l’équipe est déjà prête et s’exerce jour et nuit à la création de robot par des pièces détachées. Leur participation à ce concours contribue grandement au développement du numérique à Madagascar. « Ces jeunes ouvrent la voie à des milliers d'autres en ce qui concerne le domaine de la robotique, domaine où Madagascar devra investir tôt ou tard. Nous pouvons être des atouts majeurs dans l'émergence effective du pays, notamment pour aider à booster l'éducation scientifique et technologique à Madagascar » explique Andry Ravololonjatovo, vice-président de l’association. A noter que lors de la première édition en 2017, Madagascar a été représenté par six jeunes et a gagné la médaille de bronze du prix Sofia Kovalevskaya pendant cette aventure internationale. Ce prix récompense les équipes qui ont su le mieux documenter en images et à travers les réseaux sociaux leur parcours impliquant et inspirant ainsi leur communauté d’origine.
 gouvernement de Dubai.Le thème du challenge de robotique cette année porte sur les enjeux et opportunités que représente l’océan.
 Solange Heriniaina

Fil infos

  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff