Publié dans Economie

Entreprise du spectacle et du cinéma - CanalOlympia s’installe à Madagascar

Publié le vendredi, 19 juillet 2019

Un secteur florissant. Ces deux dernières années, l’entreprise du spectacle, plus particulièrement celle du cinéma commence à trouver de nombreux preneurs dans la Capitale. Le divertissement est aujourd’hui le nouveau business exploitable, surtout dans une ville assez animée comme Antananarivo. Après Plaza et Cinépax Madagascar, c’est CanalOlympia  qui vient étoffer les rangs. Ce dernier a inauguré sa nouvelle plateforme, CanalOlympia Iarivo, hier à Andohatapenaka, en présence du Président de la République, Andry Rajoelina, ainsi que la ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. « La culture occupe une place primordiale dans un pays. Et avoir des infrastructures de cette envergure va permettre à nos artistes de se développer et de produire le meilleur d’eux-mêmes », a soutenu l’occupant d’Iavoloha, hier lors de son discours. En effet, CanalOlympia Iarivo comprend une salle de cinéma pouvant accueillir jusqu’à 300 téléspectateurs, ainsi qu’une scène consacrée aux spectacles et concerts pour des milliers de personnes. « Cette nouvelle expansion dans les territoires de l’océan Indien constitue une étape clé dans le développement de CanalOlympia, filiale du groupe Vivendi. Avec cette nouvelle inauguration, nous en sommes aujourd’hui à 13 filiales réparties dans toute l’Afrique. Et nous ne nous arrêterons pas là afin d’apporter une petite touche de gaieté dans le quotidien de tout le monde », s’enthousiasme son représentant. Avant Antananarivo, CanalOlympia s’est notamment implanté au Cameroun, en République démocratique de Congo mais aussi en Guinée, dans la ville de Conakry.


Selon les normes
Cette nouvelle infrastructure suit les normes internationales, que se soit en matière de projection ou en termes de préservation de l’environnement. « Tous les CanalOlympia s’articulent autour du même concept, mais avec des équipements issus des dernières technologies en matière de projection et de son. Le point fort de nos infrastructures reste les ressources exploitées, entre autres l’énergie solaire. Pour CanalOlympia Iarivo, le courant électrique est fourni par plus de 400 panneaux solaires et des batteries "Blue Solutions". Ce qui nous permet de réduire nos émissions de gaz à effet de serre à 416 kg, une réduction assez importante comparée aux émissions émises par les groupes électrogènes », soutient un responsable. En tout cas, la salle ouvrira ses portes à partir d’aujourd’hui.
Rova Randria

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff