Publié dans Economie

Développement de six aéroports de l'ADEMA - Un temps supplémentaire pour proposer un partenariat

Publié le mardi, 13 août 2019

Un mois et onze jours de plus. La société Aéroports de Madagascar (ADEMA) recherche actuellement des partenaires pour développer les six aéroports internationaux à savoir Toamasina, Sainte-Marie, Toliara, Taolagnaro, Mahajanga, Antsiranana ainsi que les quatre aéroports principaux notamment Sambava, Morondava, Mananjary et Fianarantsoa que l'Etat Malagasy lui a confié par le biais d'un décret de délégation de pouvoir. Si la date butoir est prévue le 20 août, elle est repoussée au 30 septembre 2019.  

 

« La date limite de réception des offres de manifestation d'intérêt à la recherche de partenariat pour le développement des 10 aéroports principaux de Madagascar prévue le vendredi 20 aout 2019 à 12 heures locales est reportée au lundi 30 septembre 2019 à 12 heures locales. Toutes les autres dispositions restent sans changement » annonce Andriamihafy Herison, directeur général de l'ADEMA dans un communiqué publié vendredi dernier.

Ouverture

Afin d'attirer les 500 000 touristes d'ici 2023, il  faut miser sur l'expansion aéroportuaire du pays. Et ce, grâce à travers la collaboration avec les partenaires privés nationaux et internationaux. « Il est unanimement soutenu que la mise aux normes des infrastructures pour s'arrimer aux impératifs recommandés en matière de sécurité, de sûreté et de qualité de l'exploitation est primordiale pour assurer le développement du transport aérien à Madagascar. C'est fort de ces constats que l'Etat malagasy accorde aujourd'hui la priorité à l'instauration d'un environnement propice au développement de la compétitivité du secteur du transport aérien, à travers notamment un saut qualitatif sur le plan infrastructurel. En aval, les efforts se reflètent par la mise en œuvre d'une politique d'ouverture vers le secteur privé dans la modernisation et l'exploitation des activités et patrimoines aéronautiques», souligne le directeur dans leur site web officiel.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff