Publié dans Economie

Société HTF Commodity Vohitsara - 55 tonnes de farine mise aux enchères

Publié le mardi, 13 août 2019

La Douane malagasy mettra aux ventes aux enchères, le 27 août prochain, 11 520 sacs de farine, soit plus de 55 tonnes, importés par la Société HTF Commodity Vohitsara au mois de mars dernier. En tout cas, ces produits seront vendus aux enchères sous conditions. En effet, dans son communiqué paru hier dans la presse locale, la Direction générale des douanes a annoncé que « la soumission d'offres sera uniquement réservée aux sociétés ou industries œuvrant dans le secteur de la provenderie ». Cette restriction est surtout prise par mesure de sécurité. Les emballages sont de mauvaise qualité, ce qui fait qu'une partie des marchandises a péri sur place.

Nous avons peur que cela s'étende sur tous les produits. Nous pensons que la date de péremption est imminente. Pour préserver les consommateurs, nous avons préféré l'envoyer à la provenderie et non à la consommabilité », explique une source auprès de la douane, hier, au cours d'une conversation téléphonique. La vente de ces sacs de farine se composera en tout de huit lots, soit six lots de trois conteneurs, un lot de deux conteneurs et un autre de quatre conteneurs. Un conteneur contient ainsi 480 sacs de farine.

Du retard

Pour rappel, les marchandises dont les frais de dédouanement n'ont pas été payés dans le délai imposé sont vendues aux enchères. Un processus nécessaire pour désencombrer les magasins de stockage de la Douane à Toamasina. Le délai de dédouanement ne doit pas dépasser 15 jours après l'arrivée des marchandises à destination. Passé ce délai, les marchandises passent au bureau de la Douane. Ainsi, le propriétaire est soumis à des frais de magasinage en plus du coût de dédouanement avant de pouvoir récupérer son produit. Toutefois, la douane ne procède aux ventes qu'au bout de deux mois. Outre la farine, 5 400 sacs de sucre blanc importés par Lisa Distribution seront également mis en vente lundi prochain.

En tout cas, les propriétaires peuvent encore procéder au dédouanement avant la date de mise en vente aux enchères.

Rova Randria

Fil infos

  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle

La Une

Editorial

  • Pire récession
    Tous les observateurs et analystes, économistes notamment, se rejoignent à un constat selon lequel le monde se dirige inexorablement vers la pire récession économique qu’il n’a jamais vu ni connu du moins ces cent dernières années. En 1929, une terrible crise assénait … mortellement la toute puissante économie américaine. Wall Street, le centre névralgique de la finance mondiale flanchait. Ce fut la panique générale au pays de l’Oncle Sam. Les ondes de choc atteignirent l’Occident. En 2008, une grave crise financière frappa  les grandes places financières de l’Europe auxquelles les ondes « telluriques » touchèrent l’outre-Atlantique.  

A bout portant

AutoDiff