Publié dans Economie

« Tropikaly » - Dévoiler le bon goût des fruits

Publié le mardi, 17 septembre 2019

La toute première start-up transformant les fruits tropicaux en poudre. Si la production de fruits séchés commence à prendre de l’ampleur dans le pays, Tropikaly a décidé d’exploiter les fruits d’une toute autre manière. L’idée principale étant de fournir un ingrédient de qualité pour les gâteaux et les smoothies à l’endroit des consommateurs ainsi que des restaurateurs du pays. « Dans la conception de nos produits, nous priorisons toujours la qualité. Nous voulons dévoiler le meilleur des fruits. Il ne faut pas oublier qu’en tant que pionnier de la filière, nous souhaitons devenir une marque de référence à Madagascar mais aussi dans tout l’océan Indien grâce à la qualité des nos produits » défend Tantely Rakotobe, founder manager de Tropikaly.  

 

En plus de la qualité de ses produits, cette entreprise s’est aussi donné comme mission d’être une source de débouchés pérenne pour les coopératives paysannes productrices de fruits dans les Régions de la Grande île. « Effectivement, nous travaillons de pair avec des producteurs dans les différentes Régions comme Manakara ou encore Ampefy pour fabriquer nos produits. Au fil des années, nous veillerons à perpétuer la collaboration avec les coopérations paysannes pour qu’ils puissent aussi améliorer autant la quantité que la qualité de leur production », précise-t-elle. En tout cas, bientôt, Tropikaly étendra ses boutiques vu que l’entrée en grandes surfaces est en cours de négociation. « Nous attendons tout juste une machine. Ainsi, nous serons aptes à assurer les besoins des grands magasins », s’enthousiasme la directrice de l’entreprise.

Pour précision, Tropikaly a représenté Madagascar, l’année dernière, à l’ « International Business Plan Competition » aux Etats-Unis. Elle a donc terminé en cinquième position sur les 25 pays participants. L’idée étant de mettre en compétition tous les plans d’affaires pour découvrir le meilleur.

Rova Randria

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff