Publié dans Economie

Programme « Fihariana » à Mahajanga - Trois entrepreneurs recoivent des financements

Publié le dimanche, 06 octobre 2019

Les tous premiers de la Région. Au cours de la fin de semaine, le Président de la République Andry Rajoelina, initiateur du projet « Fihariana », assisté par ses collaborateurs, dans le cadre dudit programme national de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, ont procédé dans la cité des fleurs à la remise des premiers financements aux entrepreneurs de la Région de Boeny. Trois entrepreneurs en ont été les bénéficiaires. « Depuis le 15 mai dernier, plus de 9 500 entrepreneurs ont déposé leur dossier auprès de nos bureaux. 4 300 dossiers ont déjà été traités. Et ces trois projets figurent parmi eux. Leurs initiateurs ont réussi à obtenir le prêt parce que leurs projets correpondaient parfaitement aux critères de sélection requis par le programme mais aussi à ceux des institutions financières », a précisé Valérie Razafindravaka, secrétaire exécutive du programme « Fihariana », durant la cérémonie de remise des chèques. Ces projets concernent différents secteurs, notamment l’industrie sucrière, la fabrication de craies et la production de « trondro maina » destinés à l’exportation.
Parc solaire
 

Après Antsirabe, c’est maintenant aux entrepreneurs de Mahajanga de recevoir l’appui du Président de la République. Effectivement, dès le lancement du programme et jusqu’à aujourd’hui, l’occupant d’Iavoloha ne cesse de réitérer son engagement auprès des jeunes entrepreneurs. « Au fil des années, les jeunes ont toujours été mis de côté. Pourtant, ils sont nombreux à avoir des rêves et des projets d’entrepreneuriat sans pouvoir aller jusqu’au bout par manque de financements. Ils ont des compétences, il suffit juste de leur donner les moyens pour concrétiser leurs idées », a-t-il soutenu durant son discours destiné aux jeunes entrepreneurs de la Région. Dans cet esprit d’appui technique et financier, le Chef de l’Etat a ainsi annoncé la mise en place d’un parc solaire dans cette partie du pays afin de faciliter l’accès à l’électricité aux industries qui vont prochainement émerger. Après cette première esquisse, l’équipe de « Fihariana » dans la Région compte également créer un centre de formation pour toute personne désirant entreprendre. « Nous recevons un bon nombre de dossiers. Toutefois, dans certains cas, nous sommes contraints de recaler les projets qui ne sont pas vraiment clairs et réalisables. Pour remédier à cela, un centre sera mis en place pour former les jeunes à l’entrepreneuriat, surtout à l’élaboration d’un business plan et à la gestion d’une entreprise », explique la secrétaire exécutive du programme. En tout cas, la réception des dossiers se poursuit. A Mahajanga, la majorité des projets, soit 60 %, sont notamment axés sur le secteur agricole. 
 Rova Randria

Fil infos

  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche
  • Emeutes à Ambilobe - Le meurtrier multirécidiviste à Tsiafahy
  • Kere dans l’Androy - Appels de détresse de la population
  • Stade « Barea » - Les nouvelles tribunes sur pied dans 5 mois
  • Abus de confiance - Ny Rado Rafalimanana devant le Parquet
  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff