Publié dans Economie

Costa Croisières dans l’océan Indien - Dernière saison cette année

Publié le lundi, 04 novembre 2019

Cela fait maintenant dix ans que Costa Croisières accoste les côtes de Madagascar. L’office régional du tourisme de Nosy Be a d’ailleurs annoncé vendredi dernier l’arrivée du navire « Costa Mediterranea » à Madagascar. Selon son itinéraire, le bateau saute d’île en île pendant quinze jours dans l’océan Indien. Ils partent de Port Louis à Maurice, visite Mahé au Seychelles pendant trois jours, reste une journée à Nosy Be Hell ville et à Toamasina, se séjourne ensuite durant deux jours à Saint Denis à La Réunion et revient à Port Louis. Pour cette saison, notre Grande île accueille le navire le 1ernovembre jusqu’au 6 mars 2020 et ce, deux fois par semaine.

 

Malgré l’effervescence de la population locale, cette année est surement la fin de cette croisière dans l’océan Indien. Costa Croisières s’oriente vers d’autres destinations à partir de 2020. Selon la déclaration dans zinfos974 de La Réunion, le géant touristique abandonne les croisières dans l’océan Indien pour se recentrer dans des zones plus rentables. « Pour l’hiver 2020/2021, notre objectif est de proposer aux habitants de La Réunion et de Maurice un éventail de nouvelles routes intéressantes et très appréciées telles que les Emirats, l’Asie ou les Caraïbes. Nous prévoyons également de renforcer notre offre dans la région méditerranéenne. Fin octobre, notre équipe rencontrera les agents de voyage de l’océan Indien pendant deux jours à bord du Costa Mediterranea afin de leur présenter notre vaste offre. Nous sommes sûrs qu’ils apprécieront notre proposition ».

Pourtant, le passage de ces croisiéristes apporte des bénéfices pour l’économie puisqu’un touriste dépense en moyenne 70 euros par jour soi environ 280 000 ariary. « Les touristes arrivent à 8 heures du matin et partent vers 19 heures du soir. Ils visitent en général les îlots de Nosy Be comme Nosy Iranja et Nosy Tanikely. On ne peut pas nier le fait que leur arrivée apporte des revenus pour la population locale que ce soit dans le domaine du transport, de la vente ou du tourisme » explique Damien Géraldo, assistant de direction de l’Office régional du tourisme à Nosy Be Hell Ville lors d’une conversation téléphonique. A titre d’information, le paquebottransporte 2680 passagers pour 897 membres de l’équipage.

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Nouveaux centres de traitement Covid-19 - « Il n'y a rien à craindre », selon le ministère de l'Intérieur
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !

La Une

Editorial

  • CVO, qu'on se le dise !
    Des voix s'élèvent en Côte d'Ivoire, pays de l'Afrique occidentale, région subsaharienne, pour dénoncer l'efficacité du Covid-Organics (CVO) tout en balançant des propos injurieux, frisant la calomnie, à l'endroit du Chef de l'Etat malagasy Rajoelina Andry Nirina.  

A bout portant

AutoDiff