Editorial

Abcès crevé !

Publié le vendredi, 01 décembre 2017
 Cible des tirs croisés, le régime Hvm de Hery Rajaonarimampianina se calfeutre dans son tour d’ivoire. La Communauté internationale n’a de cesse de l’interpeller. Les turpitudes, les bêtises et les bourdes se répètent et s’amplifient. La récente mise  en garde du Parlement européen illustre bien les préoccupations de nos partenaires techniques et financiers sur la déconfiture du contexte général qui prévaut dans le pays actuellement. A mesure que  les échéances de 2018 approchent, les pays amis  s’inquiètent. L’ambiance politique nuisible et  cacophonique embourbe le pays.

Parti d’Etat

Publié le mardi, 28 novembre 2017
Le voile est tombé. Le parti « Hery Vaovaon’ny Madagasikara » (Hvm) se démasque. Le parti et l’Etat ne font plus qu’un ! Le Hvm noyaute l’Etat et l’Etat prend en charge les activités du Hvm. Les cadres dirigeants du parti verrouillent le système général de l’Etat tandis que ce dernier légitime les faits et actes des premiers. Et ainsi de suite… ! Le Hvm, le parti d’Etat, vient de tenir son congrès régional à Mahajanga. Après ceux de Fianarantsoa et Toliary, c’est au tour de la Capitale de l’ancienne Province autonome de Mahajanga de recevoir les barons du parti ainsi que les délégués…

Qui vivra…

Publié le mardi, 28 novembre 2017
Le régime Hvm dégage la voie. Les travaux d'essartage ou de nettoyage politique, déjà en marche depuis un certain temps, atteignent la vitesse de croisière. Les « mauvaises herbes » ou les éléments « gênants » sont déblayés sans autre forme de procès.

Le marché de la honte !

Publié le dimanche, 26 novembre 2017
Abjecte. La honte à l’humanité. Des migrants camerounais acheminés en Lybie comme des …bétails vers l’abattoir furent « étalés », à ciel ouvert, à Tripoli et vendus en esclaves sur le marché. Les investigations menées par la Cnn, la célèbre et intraitable  chaine de télévision américaine, déballèrent sur la place publique mondiale l’existence de ce  « commerce » d’un autre millénaire.  

Nuisible réseau

Publié le vendredi, 24 novembre 2017
Contre-productif. Le réseau de la filière « riz » va à l’encontre de la saine production de cet aliment de base des 24 millions de Malagasy dans le pays. Au lieu de jouer le rôle de levier à la croissance, il fait obstacle. La population souffre, de manière chronique, de l’insuffisance de ce produit vital pour la consommation quotidienne. Le « kapoaka » ou le kilo s’achète à prix d’or sur le marché.

Noyautage indécent

Publié le jeudi, 23 novembre 2017
A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff