Editorial

Dérive morale

Publié le mardi, 02 août 2016
Quand on a affaire à une profanation de personnes ou d’objets destinés à l’adoration de Dieu, on parle, ainsi, de sacrilège. Les personnes peuvent être des serviteurs sacrifiant leurs vies entières à la louange et au service de leur Dieu. Ou des objets consacrés entièrement au culte, allant de l’édifice, à l’autel, aux bancs, les livres saints, aux cloches, etc.

Halte !

Publié le lundi, 01 août 2016
Halte à la tromperie, s’il vous plait ! Le Conseil d’administration (CA) du Fonds monétaire international (Fmi), lors d’une session qui s’est tenue tout récemment à Washington (Etats-Unis), a donné son feu vert à la Facilité élargie de crédit (Fec) au Gouvernement malagasy. En effet, dans le cadre de cette ligne de crédit, Madagascar bénéficiera d’une assistance financière du Fmi, relativement consistante, à hauteur de 310 millions de dollars américains.

A bout !

Publié le vendredi, 29 juillet 2016
A l’observer de près, sans recourir à l’aide d’une loupe, le pays se dirigerait vers une explosion sociale. Tous les ingrédients sont réunis pour aboutir à cette malheureuse éventualité. Il suffit d’un déclic quelconque.

Le rush !

Publié le jeudi, 28 juillet 2016
L’Afrique serait-elle l’Eldorado du XXIe siècle ? La ruée vers l’or du Nouveau monde, XVII et XVIIIe siècles, semblait inspirer les nouveaux « arrivants-exploitants ».

Lune de…fiel !

Publié le mercredi, 27 juillet 2016
Le mariage de raison entre Ravalo et Rajao n’a duré qu’un seul été, du moins, selon les apparences. Après le retour rocambolesque, au pays, de l’ancien exilé de l’Afrique du Sud et après un moment de remous suite à la déclaration fracassante de l’ancien magnat des produits laitiers, à son arrivée, la relation entre l’ancien et le nouveau locataire d’Iavoloha donnait l’impression d’une très bonne entente.

Mi-mandat !

Publié le mardi, 26 juillet 2016
Le régime Rajaonarimampianina vient de franchir le cap de la moitié du trajet à parcourir. En effet, déclaré gagnant par la Ceni-t des élections présidentielles en décembre 2013, Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, fut investi officiellement et solennellement le 24 janvier 2014 à Mahamasina en tant premier Président de la IVe République.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff