Publié dans Editorial

Rapprochement inédit

Publié le jeudi, 12 décembre 2019

Des fois, par le hasard de circonstance, le calendrier arrange bien les choses. Les antipodes se rapprochent. Les idées se conjuguent. Bref, les forces s’unissent. Les assises de consultation  nationale relative aux Iles malagasy (Iles Eparses) du lundi 9 et du mardi 10 se sont terminées hier avec la remise en mains propres au Chef de l’Etat Rajoelina des résolutions. Tous les observateurs y compris l’ensemble des participants ont d’un commun accord affirmé que l’objectif mis en avant est atteint. Le Gouvernement a gagné son pari et le Président de la République  a réussi à fédérer les Malagasy, du moins les patriotes, autour d’un sujet très sensible à savoir la défense de la souveraineté nationale. Tout le monde s’accorde à dire que les Iles Malagasy appartiennent aux Malagasy. Elles font partie du territoire sacré légué par nos ancêtres « Tanindrazantsika ». Désormais, Rajoelina Andry ne sera plus seul dans cette bataille qui s’annonce dure, durable et compliquée. Membres du Gouvernement, élus parlementaires, gouverneurs de Région, de hautes personnalités civiles et militaires, des intellectuels, des membres actifs de la Société civile, des mouvements associatifs, de simples citoyens ont tenu à honorer de leur présence au CCI (Ivato) et ce pour exprimer leur engagement et leur volonté de soutenir le Chef de l’Etat à travers la lutte pour la restitution de ces « joyaux » à la République malagasy. C’est une réussite incontestable mise sur le compte et le crédit du régime IEM dirigé par le jeune Président  Rajoelina.
L’autre point, et pas des moindres, qui conforte le succès des assises du CCI (Ivato)  qui au-delà des différences de vue sur les affaires nationales, parvenait à accorder les violons quand il s’agit de défendre les intérêts vitaux de la Nation. Le régime dont le Chef a su saisir l’opportunité inespérée de rapprocher hommes et femmes de bonne volonté autour d’une cause commune. En fait, Rajoelina n’a pas laissé passer l’occasion offerte à rallier les idées auparavant contradictoires.
Fort d’un esprit de redevabilité et muni de l’esprit du respect des ainés, des valeurs immuables dans le « Fahendren’ny Ntaolo », Rajoelina a profité de l’occasion d’hier pour rendre hommage à l’homme-clé qui fut l’artisan principal de la Résolution 34/91 du 12 décembre des Nations unies donnant gain de cause à Madagasikara sur les Iles Eparses à savoir Ratsiraka Didier Ignace. Il s’agit là d’une subtilité intellectuelle et morale d’un jeune mais bien mature Chef de l’Etat Rajoelina. Ratsiraka, en tant que nationaliste et patriote ne s’était pas fait prier pour venir à Ivato et accepter en toute humilité l’hommage de Zandry kely. Tous deux, ils étaient emballés d’aller ensemble « main dans la main » pour unir les forces, parce qu’il en faut nécessairement, et s’engager dans la bataille.
D’autres personnalités, pas forcément pro-régime, ont été vues aussi parmi l’assistance. Entre autres, la juriste internationale et présidente de l’association Ny Nosy Malagasy qui n’a pas voulu rater l’opportunité de manifester pour la souveraineté de Madagasikara sur les Iles malagasy. D’aucuns n’ignorent la position d’Arlette Ramaroson vis-à-vis du régime IEM seulement elle a su dépasser les choses qui fâchent au profit des grands intérêts nationaux. En somme, la lutte pour la restitution des Iles malagasy aboutit au dépassement des clivages politiques et parvient à un rapprochement inédit.
Ndrianaivo

Fil infos

  • Coronavirus - Les numéros verts à utiliser à bon escient
  • Mesures de confinement - L’Etat durcit le ton !
  • Pandémie de Covid-19 - Des actes citoyens suspendus
  • Crédit bancaire - Un moratoire établi pour le remboursement
  • Le Président Rajoelina rassure les populations des Régions
  • Coronavirus - Ihanta Randriamandrato souhaite plus de victimes
  • Secteur privé - Les entreprises optent pour le congé obligatoire
  • Coronavirus - Une prime de risque pour le personnel de santé
  • Mesures de restriction face au coronavirus - « Priorité à l’intérêt général », selon la CNIDH
  • Réquisition des Stations radio et TV - Dernier avertissement de Lalatiana Andriatongarivo

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff