Publié dans Editorial

2020, année d'envol !

Publié le mercredi, 01 janvier 2020

A l'occasion du Nouvel an, qu'il nous soit permis, toute l'équipe du Journal, de vous féliciter et par la suite vous souhaiter plein de succès et de bonheur pour 2020. En cette année qui débute et qui s'annonce prometteuse et fertile, que le pays puisse se débarrasser pour de bon de ses démons de la malédiction.

 

L'année 2019 qui, de vie à trépas, vient de nous quitter a permis aux nouveaux dirigeants de jeter les bases des actions à entreprendre et ce pour l'épanouissement réel des 25 millions de Malagasy. De ce fait, Rajoelina Andry et son équipe ont dû retrousser les manches au vu d'implanter une solide fondation sur laquelle sera érigé pratiquement l'édifice du développement durable du pays. Des négociations respectant la dignité de l'Homme auprès des paysans concernés par les travaux ont été menées et serons bouclées incessamment. Des inaugurations des premières pierres effectuées. Les derniers préparatifs avant actes fins prêts. Des finalisations des dossiers de financement ficelés. En dépit des bâtons jetés ici et là, il ne reste pour la plupart des cas qu'à donner le signal de démarrage effectif sinon le décollage certain.

L'année 2020 qui pointe son nez verra ainsi la mise en œuvre de grands projets présidentiels consignés dans la Politique générale du Gouvernement selon l'esprit et la volonté de l'IEM et en vertu du « Velirano ».

Tana-Masoandro, la ville nouvelle, démarrera. En dépit des tentatives diaboliques des « ennemis » de la Nation, l'extension de la Capitale vers l'axe ouest aura lieu selon le planning établi. C'est une nécessité impérieuse pour venir en secours à une ville asphyxiée. Les autres grands chantiers de la même taille, genre Miami du grand port de l'Est, auront également le même sort.

La construction de logements aux loyers modérés destinés aux familles à revenus modestes, dans chaque ancien chef-lieu de province ou autres grands centres urbains, ne tarde pas non plus à démarrer. Il s'agit d'une initiative présidentielle qui s'inscrit dans le cadre de l'amélioration des conditions d'habitat des agents publics ou privés dont les faibles revenus ne leur permettent pas de se procurer d'une habitation convenable.

La dotation des infrastructures sportives « manara-penitra », tels les terrains synthétiques aux normes internationales dans tout Madagasikara, sera effective en cette année nouvelle. Quand le sport va, le pays va !

Le monde agricole connaîtra un essor significatif. Etant la base de l'économie, l'agriculture est vouée à s'épanouir et capable de subvenir aux besoins quotidiens du monde rural constituant les 80 % de la population.

Ces quelques points que nous venons de relever figuraient dans le discours de fin d'année du Président de la République. Cependant, il nous paraît plus qu'important de mettre en relief certaines conditions sine qua none pour que l'année 2020 soit vraiment une année d'envol. De notre humble avis, Rajoelina Andry doit revoir la liste des hommes et des femmes appelés à continuer la route avec lui. Du rang de ministre jusqu'aux techniciens à tous les niveaux, la compétence s'avère incontournable. La période d'essai est révolue. On attend avec foi les appréciations du Chef de l'Etat sur la prestation de chaque membre du Gouvernement. Pour beaucoup d'observateurs, le remaniement semble inévitable. Certains ministres peinent à maîtriser les arcanes de son département. Ils ne méritent plus de continuer.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Confinement - L’Etat doit taper du poing sur la table
  • Marc Ravalomanana - Récupération politique en pleine crise sanitaire
  • Antananarivo, Matsiatra-Ambony et Atsinanana - Le confinement prolongé de quinze jours
  • Coronavirus - L'OMS fait de la Polyclinique d'Ilafy le centre de référence privé
  • Scandale dans la recherche du vaccin contre le Covid-19 - L’Afrique comme cobaye, selon deux officiels français !
  • Confinement partiel - Stop ou encore ?
  • Lutte contre la propagation du coronavirus - L’Etat commande 5 millions de cache-bouches aux industries locales
  • Coronavirus à Madagascar - Le ver est dans le fruit
  • Dépistage massif au CCI Ivato et Ankorondrano - Les initiatives du Président rassurent les étrangers et les nationaux
  • Réquisition de la presse privée - Un débat futile et honteux !

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff