Publié dans Politique

Lutte contre la propagation du virus - « Toutes donations sont les bienvenues »

Publié le dimanche, 29 mars 2020


Le nombre de personnes infectées par le coronavirus ne  cesse de croitre. La lutte contre sa propagation nécessite un élan de solidarité nationale. Toutes les aides et les donations de la part de tout un chacun sont les bienvenues a souligné le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa.
Le coronavirus gagne du terrain dans le monde entier. Sa vitesse de propagation est élevée. Madagascar ne fait pas exception. Le nombre de personnes infectées par ce virus ne cesse de croitre. Le dernier chiffre dévoilé par le Centre de commandement opérationnel COVID -19 Ivato est de 43 cas diagnostiqués par l’Institut Pasteur de Madagascar. Outre les cas importés, il y a parmi ces personnes infectées des cas contacts.
La lutte contre la propagation du coronavirus ne constitue pas la seule affaire des gouvernants. Il ne s’agit pas d’une lutte isolée du Centre de commandement opérationnel COVID- 19 Ivato. Il ne s’agit pas de la seule lutte du personnel médical appuyé par les Forces de l’ordre. Il s’agit d’une lutte de tous les citoyens malagasy résidant à Madagascar ou à l’étranger. La contribution de tout un chacun dans cette lutte est donc la bienvenue a soutenu hier le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa.
Les dons et les contributions de chaque citoyen seront centralisés au Centre de commandement opérationnel COVID- 19 Ivato a expliqué le ministre. Elles seront gérées en bon père de famille, uniquement dans le cadre de cette lutte. Il a partagé au public une contribution des plus exceptionnelles lors de son intervention dans les ondes publiques et privées. Un homme de près de 80ans a effectué une donation de la somme en nature de 2 millions d’ariary, a-t-il affirmé. Selon les explications du généreux contributeur, il aurait pu utiliser cette somme pour la construction de sa maison. Mais pour le moment, la priorité est la lutte contre ce coronavirus, a-t-il expliqué.
Les contributeurs peuvent également apporter leur contribution par chèque a ajouté le président du Centre de commandement opérationnel COVID- 19 Ivato Tianarivelo Razafimahefa. Un compte spécial à cet effet a été ouvert auprès du Trésor public. Aussi, les contributeurs peuvent adresser leur chèque au nom du Receveur général. D’ailleurs, il remercie les contributeurs et donateurs dans le cadre de cette lutte. Il a spécialement adressé ses appréciations à ceux et celles qui respectent les consignes de confinement et de sécurité sanitaire. Ce sont les premiers contributeurs dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus, a-t-il souligné.
Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation n’a de cesse de rappeler aux habitants de la Région Analamanga, de Toamasina I et II de rester chez eux. « Rester chez vous », a-t-il insisté. Il a ajouté que « tous les citoyens sont priés de respecter les consignes de la part de l’Exécutif en cette période d’urgence sanitaire.

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff