Publié dans Politique

Nouveau laboratoire LA2M - La capacité de 1000 tests par jour sera atteinte

Publié le mardi, 23 juin 2020

Une étape importante dans la lutte contre le Covid-19. La capacité de réalisation de tests pour le dépistage de ce virus redoutable augmente désormais grâce à l’opérationnalisation du laboratoire LA2M (Laboratoire d’analyses médicales malagasy) sis à Androhibe. La nouvelle infrastructure a été inaugurée au cours d’une cérémonie officielle en présence du Président Andry Rajoelina hier.
Le laboratoire a été équipé de matériels sophistiqués à l’exemple du QuantStudio 7 qui permettra  d’effectuer 384 tests en une journée, si les autres laboratoires  ne peuvent en effectuer que 94 jusqu’à maintenant. A ce rythme, le nombre de tests effectués quotidiennement par le LA2M à lui seul peut augmenter jusqu’à 700 tests ou plus. Nous pourrions ainsi atteindre facilement voire dépasser la barre des 1000 tests par jour, en ajoutant les tests émanant des autres laboratoires comme l’Institut Pasteur, le Centre d’infectiologie Charles Mérieux et le laboratoire de l’ HJRA. La rapidité des résultats est également assurée dans un délai de 72 heures. D’après le Président, toutes les analyses au sein de ce nouveau laboratoire seront effectuées gratuitement.
Priorité à la santé
Madagascar se dote ainsi de son premier laboratoire épidémiologique destiné à détecter les maladies épidémiques telles que la peste, le choléra, la tuberculose, le paludisme, le VIH/SIDA ainsi que le Covid-19.  Une avancée significative dans le contexte de célébration du 60ème anniversaire du retour d’indépendance de la Grande île. Dans son discours, le Chef de l’Etat a souligné que l’inauguration de cette nouvelle infrastructure démontre le caractère primordial de la santé de la population pour l’Etat malagasy. D’ailleurs, cela entre dans la concrétisation du 5ème Velirano du Président visant à assurer une santé pour tous.
Le numéro un de l’Exécutif a également insisté sur les multiples efforts déployés par le régime pour endiguer la pandémie, tout en mettant un accent particulier sur la situation des membres du personnel médical. « Nous avons soutenu et encouragé sans cesse les agents de santé et les scientifiques malagasy dans cette lutte contre le Covid-19. L’équipement des personnels de santé ainsi que la mise en place de ce type d’infrastructure ont été primordiaux dans notre stratégie afin de faire face à cet ennemi invisible », a déclaré le Président. Notons qu’outre quelques membres du Gouvernement, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a répondu présente lors de la cérémonie d’hier.
La Rédaction

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff