Publié dans Politique

Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »

Publié le mardi, 30 juin 2020

Direct et sans équivoque ! A sa manière, le Président Andry Rajoelina a fait taire ses détracteurs qui ont véhiculé des rumeurs selon lesquelles le numéro un du pays se serait envolé en catimini à l'étranger pour se faire soigner durant le week - end. Pire, profitant de son effacement pour laisser la place au Premier ministre, Ntsay Christian lors de l'habituelle intervention de la chaîne nationale, dimanche dernier, certaines mauvaises langues lui ont même prêté une contamination au Covid-19. « Je suis là, très en forme et en bonne santé », a déclaré le Président de la République hier au cours d'une visite au siège de la prochaine usine Pharmalagasy sis à Tanjombato.

 

Le Chef de l'Etat a fait le déplacement avec son épouse pour constater de visu l'évolution de la mise en place de cette usine malagasy. Evidemment, il a démenti son hypothétique contamination par le Covid-19. Et d'ajouter que « plus on me souhaite du mal, mieux je me porte. De plus, je ne fuirai jamais un champ de combat. Je suis là et je ne laisserai pas tomber le peuple malagasy ».

L'homme fort du pays n'a pas manqué de rappeler que Madagascar dispose déjà de tout le nécessaire incluant le remède Covid- Organics destiné à lutter contre le Covid-19. Par conséquent, aucun besoin de se précipiter à l'étranger en cas de maladie. Au contraire, ce sont les étrangers qui vont venir au pays pour pouvoir bénéficier du remède élaboré et perfectionné par les chercheurs malagasy.

Partage de responsabilité

Concernant le fait que le Chef du Gouvernement ait pris le relais sur la chaîne nationale, le Président d'expliquer que cela relève d'une simple coordination et d'un partage de responsabilité entre les deux chefs de l'Exécutif. Il assure d'ailleurs que la collaboration  entre lui et le locataire de Mahazoarivo est au beau fixe. « Puisque lors de la célébration de la fête nationale, j'ai adressé un message solennel au peuple, il est donc normal que ce soit le tour du Premier ministre d'exposer les dispositions liées à la lutte contre le Coronavirus », souligne encore le Président.

L'intervention du Chef du Gouvernement s'est faite dans le cadre de la prolongation des mesures liées à la prolongation de l'état d'urgence sanitaire pour les 15 prochains jours. Après ce délai, le numéro deux de l'Exécutif tiendra encore un nouveau rendez - vous avec le peuple malagasy pour exposer l'éventuel allègement ou renforcement des mesures suivant l'évolution de la pandémie à Madagascar.

La Rédaction

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff