Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Redoublement zéro ! Le Gouvernement qui travaillera avec le nouveau Président élu, Andry Rajoelina et son Premier ministre sera essentiellement composé de nouvelles têtes a – t – on appris d’une source bien informée. Outre la nomination du Premier ministre, la formation du nouveau Gouvernement est parmi les étapes très attendues après la prestation de serment du nouveau Président, Andry Rajoelina prévue le 19 janvier prochain. Une tâche à laquelle le nouveau Chef d’Etat devra s’atteler urgemment, une fois qu’il sera officiellement installé à son poste pour pouvoir entamer les grands chantiers qui font partie intégrante de ses « Velirano » pendant la propagande.
 A priori, le leader de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar est très à cheval par rapport aux attentes du peuple, et  en particulier de ses électeurs. Parmi lesdites attentes, l’espoir d’une innovation dans la pratique politique à commencer par le bannissement du copinage ou « akamakama » dans la nomination à des postes- clés. La possibilité d’une reconduction des actuels membres du Gouvernement de Ntsay Christian est donc peu probable voire impossible. D’autant plus que les compagnons de lutte et autres personnalités ayant soutenu Andry Rajoelina pendant la campagne électorale pourront travailler à leur manière pour le développement de Madagascar sans forcément passer par la « case ministérielle ».


Esprit de jeunesse
Actuellement, les débats et autres supputations vont déjà bon train sur le sujet. Certains vont même jusqu’à publier des
« pronostics » concernant les éventuels membres du futur Gouvernement sur les réseaux sociaux. Des prévisions qui risquent pourtant de rester au stade de l’hypothèse car la surprise n’est donc pas à exclure. Faut – il rappeler que pendant la campagne électorale, le candidat n°13 avait précisé que les ministres seront soumis à un contrat – programme auquel ils sont tenus d’honorer pendant une durée bien déterminée. Dès lors que les « termes » du contrat ne sont pas respectés, le ou les ministres seront immédiatement remerciés. La compétence technique des ministres pourront donc jouer énormément. Il va sans dire de l’esprit de changement et de jeunesse que le Gouvernement devra refléter à l’image du nouveau Président de la République. Une jeunesse qui ne se traduit pas nécessairement dans l’âge mais dans l’esprit et la manière de penser. Par ailleurs, l’approche genre sera également prise en considération. En effet, Andry Rajoelina avait promis un équilibre entre le nombre d’hommes et de femmes. En tout cas, le futur Gouvernement devra être en place dès la semaine prochaine.
Sandra R.

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff