Publié dans Politique

Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Sans scrupule ! Tel est le mot qui vient à l’esprit pour qualifier les agissements du candidat recalé à la présidentielle et fondateur du « Fanahy no maha olona », Ny Rado Rafalimanana. Suite à l’affaire de la jeune Karenne Ramarojaona – souffrant d’insuffisance rénale chronique au stade terminal – que nous avons rapportée dans nos colonnes, ce prétendant malheureux à la présidentielle a encore eu l’audace de répondre à notre article à travers une annonce payante dans un autre journal.  Rappelons que dans une déclaration tonitruante relayée par les médias, l’opérateur a promis son aide à la jeune femme. Une aide qui est pourtant restée des paroles en l’air jusqu’ici. A travers sa réponse, il affirme que la famille de Karenne l’aurait appelé pour s’excuser, ce qui est totalement faux, dans ce qu’il qualifie de « basse manipulation politique ».

A priori, l’homme se prend pour une victime d’acharnement et met nos dénonciations sur le compte de la politique. Il est pourtant à préciser que Ny Rado Rafalimanana n’a aucun poids politique et ne représente nullement un danger pour que qui que ce soit s’acharne sur lui. En vérité, il s’agit juste de dénoncer des mensonges et des impostures qui ont déjà fait beaucoup de victimes. Des actes qui doivent être dénoncés, peu importe le statut de la personne qui les ont commis. D’ailleurs, le jour même de la parution de notre article, d’autres victimes nous ont contactés pour témoigner. Celles – ci ont déjà fait les frais des mêmes mensonges du tristement célèbre, Ny Rado Rafalimanana. Ces personnes sont même prêtes à la confrontation au cas où ce candidat déchu de la présidentielle aurait encore la prétention de nier.

Promesses d’ivrogne à 16 étudiants

Cette fois – ci, l’histoire se passe dans le milieu universitaire. Il y a quelques années de cela, Ny Rado Rafalimanana était le parrain d’une promotion d’étudiants sortant de la formation MISA (Mathématiques, Informatique et Statistique Appliquées) au sein du département Mathématiques à l’Université d’Antananarivo. Au moment de la cérémonie de sortie de promotion, ledit parrain sort le grand jeu en promettant aux 16 étudiants de la formation un voyage de découverte dans plusieurs universités à Dubaï avec des possibilités d’y poursuivre des études. Une promesse que l’homme a encore réitéré pendant la soirée organisée après la cérémonie de sortie de promotion. Mais avant ledit voyage, il a suggéré à ce que les étudiants apprennent l’anglais. Flattés et impressionnés par cette promesse alléchante, les étudiants se sont alors débrouillés pour apprendre le plus vite possible la langue de Shakespeare.  Trois mois se sont écoulés après la sortie de promotion, toujours pas de voyage à Dubaï. Jusqu’à maintenant, l’homme n’a donné aucune suite à la promesse et les étudiants ont été laissés dans l’expectative.

Une autre affaire, parmi une très longue liste, qui témoigne des nombreuses frasques de Ny Rado Rafalimanana qui n’a aucun scrupule à tromper les gens rien que pour jouer les vantards.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff