Publié dans Politique

Lutte contre la rougeole - Andry Rajoelina en tête de file

Publié le mardi, 05 février 2019

Place à l'action ! Moins d'un mois après son accession à la tête de la magistrature suprême du pays, le Président Andry Rajoelina enchaîne les visites de proximité pour être plus près du peuple. Hier, le Chef de l'Etat a fait le déplacement dans la partie nord, dont Ambilobe qui est parmi les zones les plus touchées par le fléau de la rougeole. En effet, ce District compte 800 cas depuis le début de l'épidémie dont 86 décès d'enfants. Le Président a apporté des médicaments et fut accompagné d'une équipe destinée à prodiguer des soins gratuits aux patients.

Conformément à ses promesses de campagne, Andry Rajoelina a également remis l'Unité mobile de santé composée d'un camion équipé de matériels aux normes pour la prise en charge des patients. La remise de ces dons a été effectuée au cours d'un rassemblement officiel en présence de l'Ampanjaka Antakarana, Tsimiharo III et des autorités locales. Selon la décision du régime, près de 4 millions de vaccins seront prodigués dans les écoles et les lieux dépourvus de centre hospitalier.

Le numéro un du pays a donné des consignes précises aux personnels de santé pour le déploiement de ce camion dans tous les Fokontany du District d'Ambilobe. Cette première dotation à Ambilobe n'est qu'un début. Des unités de ce genre seront disponibles dans les quatre coins de l'île d'ici peu, a - t - il annoncé. Ce fut aussi l'occasion pour lui d'annoncer la campagne de vaccination gratuite qui cible tous les enfants compris entre 6 mois à 9 ans incluant ceux des établissements scolaires de la Grande île. Le Chef de l'Etat a ainsi sensibilisé les parents à faire vacciner leurs enfants en rejoignant les centres de santé de base ou aller directement vers l'unité mobile. Il a même pris exemple sur lui, en affirmant qu'il a été vacciné contre toutes les maladies durant son enfance.

L'éradication comme objectif

« Notre objectif est d'éradiquer complètement cette épidémie de rougeole », a déclaré Andry Rajoelina qui a assisté à la vaccination et la distribution de vitamines aux enfants de l'Ankarambe. « Action prime sur la parole ! Vous m'aviez déjà beaucoup aidé et c'est maintenant à mon tour de vous aider, de vous protéger et de vous soigner », a déclaré le Président Andry Rajoelina. Sur cette lancée, il a réitéré la réalisation imminente de travaux de développement pour rattraper le retard de Madagascar depuis ses 58 années d'indépendance. Le maire d'Ambilobe a témoigné de sa reconnaissance face à ce geste du numéro un de l'Exécutif. « Votre venue apporte un grand réconfort pour la population », a - t - il souligné.

Par la suite, la délégation dirigée par le Président de la République a effectué une visite à l'hôpital d'Ambilobe en étant accompagné du ministre de la Santé publique, le Professeur Julio Rakotonirina, du représentant résident de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que la députée élue à Antsiranana, Jocelyne Rahelianta.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff