Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Troisième Arrondissement - Anyah brigue un second mandat de député

Publié le mardi, 12 mars 2019

Le lundi 27 mai, les électeurs seront appelés aux urnes pour élire leurs députés. Elu pour la première fois en 2013 comme députée du troisième Arrondissement de la Capitale, Aina Rafenomanantsoa dit Anyah briguera un second mandat. Hier, sans surprise, la députée sortant a déposé son dossier de candidature à l’Organe de vérification et d’enregistrement des candidatures du troisième Arrondissement à Tsaralalàna. Une confirmation plus qu'autre chose, tant le doute était faible. La question de sa candidature n'avait cessé de lui être posée ces dernières semaines. Jusqu’à hier, la candidate avait entretenu le suspens. « C’est une nouvelle étape », a indiqué la députée hier. A ses côtés, Mamy Rahantason, Marcel Rakotorisoa et Rija Razafimpanja sont de nouveau ses suppléants. La candidate aux élections législatives du 27 mai dans le troisième Arrondissement a été présentée par le Tanora Gasy vonona et portera l’étendard du Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina. Hier au cours d’une interview, la prétendante à sa succession à Tsimbazaza n’a également pas manqué d’émettre ses reconnaissances envers les chefs de partis au sein de la coalition présidentielle, le Secrétaire national du TGV, les électeurs du troisième Arrondissement pour leur soutien indéfectible.


 Premier mandat pour Andry Ratsivahiny
 Fière de ses réalisations lors de son premier mandat, Anyah souhaite poursuivre son engagement politique. La députée abordera ces enjeux lors de la campagne électorale. La raison pourrait être que tous les candidats ne sont pas encore connus. Cinq listes sont en compétition dans le troisième Arrondissement. Outre le Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina,  le TIM et un candidat indépendant ont également déposé leurs dossiers de candidature.  Un premier mandat de député. C’est ce que vise pour sa part Andry Ratsivahiny. Ancien congressiste de la Transition, il portera en effet l’étendard du Isika rehetra miaraka amin’ny Andry Rajoelina dans le District d’Antananarivo Atsimondrano. Membre de longue date du parti TGV de l’actuel président de la République Andry Rajoelina, Andry Ratsivahiny entend faire passer avant tout l’intérêt de la population avant tout. L’annonce de sa candidature a été officialisée au cours d’une conférence de presse au Trano Bongo à Tanjombato hier dans le début de l’après-midi, en présence notamment du Secrétaire national du TGV, Hery Rasoamaromaka et de plusieurs maires de l’Atsimondrano.
Recueillis par L.A.

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff