Publié dans Politique

Affaire bois de rose - Eddy Maminirina soupçonné aussi de blanchiment

Publié le mardi, 14 mai 2019

Loin d'être sorti d'affaire. Alors qu'il croupisse à la maison de force de Tsiafahy pour un présumé trafic de bois rose, un autre dossier vient d'être ajouté dans l'affaire d'Eddy Maminirina dit Eddy bois de rose, puisqu'il s'agit de lui. D'après des sources officieuses, le BIANCO vient de greffer à celui de l'accusé un soupçon de blanchiment de capitaux. Cette dernière inculpation est liée certainement au trafic de bois de rose qui a emmené cet opérateur en prison après son arrestation qualifiée de spectaculaire à la City Alarobia.

Frappé d'un avis de recherche lancé par le BIANCO dans tout Madagascar, Eddy Maminirina s'est exilé en Chine, pour un traitement médical selon ses proches et est revenu au pays dans le courant du mois de novembre dernier, entre les deux tours des élections présidentielles. Accueilli en grande fanfare dans la capitale de l'Est par ses partisans, Eddy Maminirina aurait cru peut-être que son dossier est bouclé. Mais ce n'était pas le cas, les Forces de l'ordre ont exécuté l'avis de recherche à l'endroit d'Eddy en procédant à son arrestation. Il était de suite placé à la maison de force de Tsiafahy où il se trouve jusqu'à maintenant en attendant son procès.

Cependant, ce dossier de blanchiment de capitaux perpétré depuis 2014 risque fort de prolonger sa détention préventive étant donné que ses complices dans cette nouvelle affaire devront également être enquêtés. Les auditions auprès du BIANCO terminées, le dossier est transmis, comme il est d'usage au Pôle anti-corruption (PAC) dans la mesure où le blanchiment de capitaux est une infraction comme la corruption. C'est ainsi au PAC de traiter la suite de ce dossier et où les complices d'Eddy bois de rose seront présentés dans un futur proche.

La rédaction

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

La Une

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff