Publié dans Politique

Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar

Publié le mercredi, 22 mai 2019

Organiser la conférence internationale sur la violence basée sur le  genre et sur les Objectifs du développement durable l'année prochaine à Antananarivo. Tel est le défi posé par la Première Dame, et non moins ambassadrice de la lutte contre les violences basées sur le genre avec le soutien de l'UNFPA. L'initiative a été annoncée au cours de la rencontre entre Mialy Rajoelina, la Première Dame malagasy et le directeur général adjoint de l'Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD), Marit Brandtzaeg, hier à Oslo en Norvège. Aucune précision n'est pour le moment connue sur la date à laquelle pourrait se tenir cette conférence ni avec quels participants.

 

L'entretien avec le DG adjoint de la NORAD s'est tenu en préalable à la Conférence internationale pour mettre fin aux violences sexuelles et basées sur le genre qui se tient dans la Capitale norvégienne ces deux prochains jours, et à laquelle la Première Dame malagasy participe, dans le cadre de sa récente nomination en tant qu'ambassadeur de la lutte contre les violences basées sur le genre à Madagascar par l'UNFPA.

Outre le DG adjoint de la NORAD, la Première Dame a tenu hier d'autres rencontres bilatérales auprès de différents organismes internationaux pour mettre en lumière principalement la situation de Madagascar, l'engagement du pays à mettre fin à ce fléau ainsi que la préparation de la mise en place des différents partenariats pour appuyer cette lutte et arriver à l'objectif de zéro Violence basée sur le genre d'ici 2030.

Il s'agissait aussi pour la Première Dame de rechercher des collaborations pour l'appui des nombreux domaines d'intervention de l'Association FITIA dont elle est la présidente fondatrice, à savoir l'éducation civique, la préservation de l'environnement, la protection et le soutien des populations vulnérables, la santé des femmes et des enfants en situation de  précarité et enfin, la promotion de l'entrepreneuriat des jeunes et du leadership féminin.

L'épouse du Chef de l'Etat s'est ainsi entretenue avec  le secrétaire d'Etat auprès du Ministère Norvégien des Affaires étrangères, Mrs Aksel Jakobsen, laquelle est attendue pour le mois de juin prochain à Madagascar, le chair du Norwegian Church Aid, M. Aano Kjetil et l'Association Norvège-Madagascar.

La Rédaction

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff