Publié dans Politique

Meurtre aux 67 ha - Le présumé assassin arrêté à Toliara

Publié le lundi, 08 juillet 2019

J…, l’assassin de Gaël un natif de la capitale du Nord est arrêté à Toliara le 12 juin dernier. Le meurtre en question a eu lieu le 26 décembre 2017 vers 2h du matin  près d’un bar des 67ha Nord Est. J… a carrément ouvert la gorge de sa victime à l’aide des tessons de bouteilles. Gaël a été transporté d’urgence à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona où il a succombé à  ses blessures peu de temps après. Quant à l’assassin, il a pris la fuite. Certaines personnes à l’époque ont affirmé qu’il avait pris un vol en direction de la Région Sava. Quoi qu’il en soit, il importe de savoir que c’est un récidiviste et qu’il a dans la conscience le meurtre de plusieurs personnes dont celui d’un jeune homme en 2014 à Sambava. La  victime sortait d’une boîte de nuit quand J. l’a  sauvagement tué.  Du coup les observateurs ne peuvent s’empêcher de demander comment un tel criminel a pu sortir de prison.

Pour revenir à son arrestation, le mérite revient au procureur de Toliara lequel l’a tout de suite identifié sur la plage de Mangily. Sans perdre du temps le procureur a alerté les gendarmes qui l’ont immédiatement arrêté. Actuellement celui-ci se trouve en prison mais il y a de fortes chances qu’il soit  transféré à Tsiafahy.  Toutefois, on croit savoir qu’un riche opérateur de la Région Sava cherche tous les moyens pour libérer J. sous prétexte que ce criminel fait partie des membres de sa famille. Et alors. Qui est-il pour croire que lui et sa famille sont  au-dessus de la loi ? En tout cas la famille de Gaël salue la conscience professionnelle et l’intégrité dont fait preuve le procureur de Toliara.
 A.Lepêcheur

Fil infos

  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier
  • Réouverture des frontières européennes - Les ressortissants malagasy écartés !
  • Restitution des îles Malagasy - Vers le renforcement de la revendication
  • Combat  pour les îles malagasy - Les pays de la SADC derrière Madagascar
  • Cas asymptomatiques du Covid-19 - Le traitement à domicile désormais autorisé

La Une

Editorial

  • Un grand pas !
    Neil Amstrong, sur la lune, s’exclamait dans un enthousiasme vivant et plein d’émotions quand il a pu réaliser son premier pas « Un petit pas sur la lune mais un grand pas pour l’humanité ! » La SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe) prend fait et acte la requête de Madagasikara pour la restitution des îles Malagasy (Eparses) au sein du territoire de la République Malagasy. Notons que Madagasikara fait partie de fait et de droit de l’Organisation sous-régionale pour le compte de l’Afrique australe. Une organisation que l’ONU et l’UA dictent dans le processus de développement et du règlement des conflits  dans cette région. Conformément au principe de subsidiarité, cher aux instances supérieures onusiennes et africaines, l’ONU et l’Union africaine ne peuvent pas traiter directement les problèmes ou autres des pays africains sans passer par la structure de la sous-région et vice-versa aucun pays ne doit pas s’adresser directement à l’ONU…

A bout portant

AutoDiff