Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Anosizato - Trois frères violent une femme enceinte et tabassent le mari

Publié le mardi, 09 juillet 2019

La victime est enceinte de deux mois et elle était violée par trois hommes. Ces derniers s’en étaient pris violemment à parti son mari. Une fois que ce dernier a perdu connaissance, les agresseurs l’ont jeté dans un caniveau. Ces faits remontent vers 20h30 le soir du dimanche du 16 juin dernier.  Les bandits n’ont laissé partir la dame que vers 2h du matin. Quelques heures après leurs mésaventures, le couple a porté plainte auprès de la Sûreté urbaine d’Antananarivo de la police à Tsaralalàna.

 

Plus récemment, précisément le dimanche 7 juillet dernier, l’un des trois suspects fut interpellé à Anosizato. Car dans sa plainte, la femme a affirmé s’être parfaitement remémorée des traits de ses violeurs, qui n’ont même pas pris le soin de les masquer. Dès le début de l’enquête, les domiciles des suspects ont été connus.  Du coup,  les Forces de l’ordre s’étaient dépêchées sur place. Mais elles n’ont pu surprendre aucun des agresseurs. Ce n’était donc que dans l’après-midi du 7 juillet que la Police ait pu finalement retrouver les traces des assaillants, et ce, grâce à un renseignement fourni par un informateur.

D’après ce renseignement, les trois suspects que la Police recherche étaient en train de suivre un combat de coqs ce dimanche après-midi-là à Anosizato.  Les limiers s’étaient donc rapidement rendus sur place. A leur arrivée à l’endroit, ils ont pu capturer un suspect si les deux autres ont réussi à prendre rapidement la poudre d’escampette.

 Le soir de ce dimanche 16 juin donc, les époux étaient sur le chemin qui mène chez eux dans le quartier de Namontana. A ce moment les trois agresseurs les ont pris discrètement en filature. Lorsque le couple arrive au niveau d’un endroit plutôt désert, les trois individus lui ont barré le chemin. Ils ont tabassé le mari qui a fini par  perdre connaissance sous les coups,  avant qu’ils ne jettent son corps dans cette canalisation. Quant à la dame, ils l’ont entraînée non loin de là pour abuser d’elle, et ce, durant plusieurs heures. Le suspect arrêté aura à répondre de ses actes devant le Parquet. Quant à ses acolytes, ils sont encore activement recherchés. A noter que les violeurs sont  tous les membres d’une fratrie.

Franck Roland

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff