Publié dans Politique

Air Madagascar - Un des ATR72-500 pose toujours problème

Publié le mardi, 06 août 2019

Un ATR72-500 de la compagnie nationale Air Madagascar à destination de l’île de la Réunion a dû retourner à l’aéroport d’Ivato lundi. Après 35 minutes de vol, le pilote s’est résolu à faire demi-tour suite à un problème détecté au niveau du moteur. Bien qu’il ne soit obligé d’effectuer cette manœuvre, il l’a tout de même fait par prudence.  « Le pilote était certainement en mesure de continuer son vol jusqu’à destination et d’y faire les réparations nécessaires si besoin. Mais il n’a pas tort également de revenir à Ivato », rassure un ancien pilote. Après quelques réglages, l’aéronef est de nouveau opérationnel et a continué ses services. Plus de peur que de mal ainsi pour les passagers contrairement aux personnels navigants qui semblent s’habituer à ce genre de situation, notamment avec cet ATR72-500. Les informations partagées sur les réseaux sociaux indiquent en effet que cet appareil, appartenant à la compagnie EWA, tombe souvent en panne.

Presque tous les jours ou au moins 5 jours sur 7, cet appareil cause toujours problème. Sitôt une panne réparée, une autre survient, c’est le lot quotidien de cet avion, considéré par certains, d’appareil en mauvais état. Une situation née de gymnastiques réalisées par des hauts dignitaires de l’ancien régime. La compagnie  nationale aurait passé commande de deux appareils ATR72-500 mais par magie, les avions commandés, ou en phase d’être commandés, atterrissent entre les mains de la compagnie EWA dont le propriétaire n’est autre que le partenaire stratégique d’Air Madagascar à savoir Air  Austral. EWA a par la suite refilé à la compagnie malagasy ses deux vieux coucous dont celui qui pose toujours  problème…
La rédaction

Fil infos

  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff