Publié dans Politique

Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…

Publié le lundi, 12 août 2019

Le 3 août dernier, la brigade de gendarmerie à Soamanandrariny a été informée de la disparition d’un minibus Mercedes Sprinter de son garage à Ikianja, à Ambohimangakely. Selon la Gendarmerie, ceux qui l’ont volé y sont parvenus en feintant le gardien. Ils lui ont affirmé qu’ils allaient devoir transporter une personne souffrante avec le véhicule. Depuis, on a perdu toute trace du minibus. C’était aussi le signal de départ à l’investigation des gendarmes pour le rechercher. Le 9 août dernier, la Gendarmerie a été officiellement renseignée sur le fait que les traces du Sprinter ont été trouvées du côté d’Ambohidratrimo. Lors d’un déplacement de ses éléments sur place, le Sprinter a été effectivement retrouvé dans l’enceinte du domicile d’un particulier où plusieurs autres suspects ont été arrêtés à leur tour. Il était avéré qu’un résident d’Ankazobe avait orchestré le vol. Au total, 7 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire dont des femmes. Si certains ont pris part directement dans le vol, d’autres ont cherché à acheter la carrosserie du Sprinter, enfin d’autres encore pour avoir caché la Mercedes en vue d’un démontage. Les 7 concernés ont été déférés au Parquet hier tandis que le Sprinter a été remis entre les mains de son propriétaire.
Franck Roland

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff